Publié le 21 Décembre 2012

Mise à jour du 23 novembre 2016 : menu du 28 décembre 2016

New York, 21 décembre 1962, après son 22ème voyage (soit 23 transatlantiques), le paquebot "France" largue les amarres en fin de journée pour sa première croisière de fin d'année qui sera aussi sa première croisière aux Caraïbes.
Sur les 946 passagers embarqués, on compte 18 français, la grande majorité des passagers étant américains. Les escales prévues seront : New York, le 21 décembre, Fort de France le 25 décembre, Port of Spain le 26 décembre (départ dans la nuit du 27), Curaçao le 28 décembre (départ dans la nuit du 29), Port au Prince le 30 décembre (départ dans la nuit du 31), retour à New York le 2 janvier 1963 au petit matin.

Dépliant américain de la croisière

Enveloppes commémoratives postées le 25 décembre à Fort de France

Enveloppe 1

Enveloppe 2

Dîner de Noël du 25 décembre 1962 - 1ère Classe

Déjeuner du 28 décembre 1962 - 1ère classe

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost 0

Publié le 3 Avril 2012

Mises à jour 31 juillet 2017 / Update from July 31st, 2017:

Livret "The Morning After" en noir et blanc / Booklet "The morning after" in Black & white

 

Carte postale du Queen Mary / Queen Mary postcard

« L’Aventure du Poséidon » : Texte en Français, puis texte en Anglais, puis documents. « The Poseidon Adventure » : French text, then English text, then documents.

Texte en Français :

Le paquebot « Queen Mary », ancien navire de la Compagnie Cunard, acheté par la ville de Los Angeles en 1967 et utilisé comme Hôtel-Musée flottant à Long Beach, depuis 1971, devient le « SS Poséidon » à l’occasion du tournage du film « L’Aventure du Poséidon », du mois d’avril au mois de juillet de l’année 1972. « The Poseidon Adventure », roman écrit par Paul Gallico (1897 - 1976) est publié en 1969. L’histoire est inspirée d’une expérience vécue par l’écrivain en 1937, lors d’un voyage à bord du « Queen Mary », durant lequel le paquebot est heurté par une vague géante (dite vague scélérate) envoyant meubles et passagers d’un bord à l’autre du navire.

Couverture du roman - Version anglaise (W. Heinemann Ltd - 1969)

Couverture du roman - Version française (Presses de la Citée - second trimestre 1973) (L'illustration est inversée...)

En mars 1969, le magazine « Hollywood Reporter » annonce que le studio indépendant « Avco Embassy Pictures » (actuellement « Embassy Pictures Corporation ») a acheté le roman et en juin, le journal « Daily Variety » annonce que la Compagnie du Producteur Irwin Allen a signé un accord avec « Avco Embassy Pictures » pour la production de 3 films dont « The Poseidon Adventure ». Ce projet ne verra pas le jour, et c’est en juillet 1971, que le magazine « Hollywood Reporter » annonce que Irwin Allen produira le film en collaboration avec la « 20ème Century-Fox ».

Le tournage du film dure 70 jours ; Il commence, le 3 avril 1972, plateau n° 6 des Studio de la "Fox", par la scène où la chanteuse Nonnie répète la chanson « The Morning After », dans la salle à manger.

Le tournage prend fin le 11 juillet, plateau n° 14, par la scène du sauvetage des survivants.

Ont été tournées à bord du « Queen Mary » : - La scène du début du film, où Robin rejoint la passerelle de navigation ; - La scène dans la chambre des machines, où le Chef mécanicien dit au Commandant Harrison ce qu’il pense de Linarcos le représentant les propriétaires du navire ; - La scène dans le hall d’embarquement, que traversent le Docteur Caravelo et l’infirmière pour rejoindre la cabine des Rogo ; - La scène où Martin fait son jogging sur le Pont des Embarcations et salut les Rosen ; - La scène à l'avant du navire où le révérend Scott invite l'aumônier John à son sermon ; - La scène du sermon sur le pont supérieur du paquebot.

Les scènes avec le navire en mer ont été tournées à l’aide d’une maquette spécialement construite pour les besoins du film à partir des plans d’origine du « Queen Mary ». La maquette mesure 6,70 mètres de long… Elle est depuis 1986 exposée au Los Angeles Maritime Museum. La première du film à lieu à New York le 12 décembre 1972, puis le 15 décembre 1972 à Los Angeles et le 29 mars 1973 en France.

En février 1973, j’ai 15 ans lorsque je vois la bande annonce à la télévision. Je n’ai alors qu’une hâte, c’est de voir le film. Cela arrive en mai, à Nice, alors que je suis en vacances chez mes grands-parents. Je deviens immédiatement un fan. Au mois de juin de la même année, j’obtiens l’affiche, un set des photos de Lobby, et un flyer puis j’achète le 45T et le roman. En 1975, je vais au Siège de la « 20ème Century-Fox » situé alors sur les Champs-Élysées, à Paris, et à nouveau j’obtiens l’affiche, un ensemble de photos en N/B et un set des photos de lobby en version US. Le commencement d’une collection. Depuis, cette collection s’est agrandie car je suis toujours fan :-)

Je vous propose de vous la faire partager ci-dessous (à la suite de la traduction en Anglais).

English text :

The liner "Queen Mary", former Cunard Line ship, bought by the city of Los Angeles in 1967 and used as a floating hotel-museum at Long Beach since 1971, becomes the "SS Poseidon" during the filming of "thePoseidon Adventure", from April to July of 1972. "The Poseidon Adventure" novel by Paul Gallico (1897 - 1976) was published in 1969. The story is inspired by an experience of the writer in 1937, during a trip aboard the "Queen Mary", during which the ship is hit by a giant wave (so called rogue wave) sending furniture and passengers a side to side of the vessel.

Novel cover - English version (W. Heinemann Ltd - 1969)

Novel cover - French version (Presses de la Citée - second quarter 1973) (The book cover was published inverted…)

In March 1969, the magazine "Hollywood Reporter" announced that the independent studio "AvcoEmbassy Pictures" (currently "Embassy Pictures Corporation") bought the novel and in June, the newspaper "Daily Variety" announced that the Company Producer Irwin Allen has signed a deal with"Avco Embassy Pictures" for the production of three films, including "the Poseidon Adventure". This project won’t be achieved, and in July 1971, the magazine "Hollywood Reporter" announced that IrwinAllen will produce the film in collaboration with the "20th Century-Fox".

Filming lasted 70 days; It starts, on April 3rd, 1972, Stage 6, at the “Fox” Studios by the scene where the singer Nonnie is rehearsing the song "The Morning After," in the Dining Room.

Filming ended on July 11th, Stage 14, by the scene of rescuing survivors.

Were filmed aboard the "Queen Mary" : - The opening scene, where Robin is going to the navigation bridge; - The scene in the engine room, where the Chief Engineer says to Captain Harrison what he thinks aboutLinarcos representing the vessel owners; - The scene in the boarding Hall, through which Doctor Caravelo and Nurse join the Rogo’s cabin; - The scene where Martin is going jogging on boat deck and wave to the Rosen; - The scene in front of the ship where the reverend Scott invites chaplain John to his sermon ; - The sermon scene on the upper deck of the liner.

The scenes with the ship at sea were shot using a model, built specifically for the needs of the film, from the original “Queen Mary" blueprints. The model is 22 feet long... It is exhibited at the Los Angeles Maritime Museum Since 1986. Film Premiere at New York on December 12th, 1972, then at Los Angeles on December 15th, 1972 and in France, on March 29th, 1973.

In February 1973, I am 15 years old. I watch the movie trailer on TV. From this moment, I’m in a hurry to see the movie. This happens in May, at Nice, while I'm on vacation at my grandparent’s home. I'm immediately a fan. In June, I got the poster, the lobby photos set, and a flyer then I bought the 45T record and the novel. In 1975, I went to the "20th Century-Fox” headquarters, then located on the Champs-Elysées Avenue in Paris, and again I got a poster, a black and white pictures set and a lobby photos set in U.S. version. A start for a collection. Since then, this collection has grown and I'm still a fan :-)

I propose to share it with you below.

Equipe et acteurs principaux / Main crew and actors

Affiche Française / French poster

Documents

Scénario du film - 24 mars 1972 - Cliquer sur l'image pour visionner le scénario Movie Script - March 24th, 1972 - Click on the picture to view the script

Invitation pour la première du film, en Israël, au Tel Aviv cinéma, le jeudi 29 mars 1973 / Invitation to the Israel Première at the Tel Aviv cinema, on Thursday, march, 29th 1973

Publicité et dossiers de presse / Advertising and Press Books :

Ensemble publicitaire du 11 novembre 1972 : disque, notes finale de production, lot de photos / Adversiting set from November 11th, 1972 : Record, final production notes, photos set

Visionner le disque promotionnel / View the promotional record

Livret de promotion / Promotion book

Dossier de presse grand format / Large Press Book

Visionner le dossier de presse / View the Press Book

Dossier de presse Japonais / Japanese Press Book

Visionner le dossier de presse / View the Book Press

Dossier de presse Français / French Press Book

Visionner le dossier de presse / View the Press Book

Les photos / Photos :

Carte postale du tournage / Filming Post Card

Photo de groupe (sans Eric Shea) / Groupe photo (without Eric Shea)

Photo de presse - 30 juin 1972 / Press photo, June 30th, 1972

Photo de presse du 24 décembre 1972 / Press photo from December 24th, 1972

Photo pour une diffusion sur la chaine Française FR3 en mai 1986 / Photo for a broadcast on French channel FR3 in May 1986

Photos du film
- Cliquer sur les fichiers ci dessous pour visionner les photos
Movie photos
- Click on the files below to view the photos

Avant la soirée du nouvel An / Before the New Year's Eve party

03 - Des cuisnes à la cheminée / From kitchens to funel

De la coursive principale à la salle des machines / From main gangway to the engine room

Un diaporama musical avec les photos / A musical slide show with the photos

Photos dédicacées / Signed photos

La musique / The music

"The Morning After" : Informations prises sur Wikipédia puis complétées / Informations taken from Wikipedia then supplemented.

La chanson a été écrite le 31 mars 1972, en une nuit (...), par Al Kasha et Joel Hirschhorn, auteurs-compositeurs à la "20th Century-Fox". Ils ont rencontré le 30 mars 1972 le Producteur Irwin Allen qui leur a demandé d'écrire le thème musical de son nouveau film "L'Aventure du Poséidon". Une fois terminé, le résultat à été nommé "Why Must There Be a Morning After ?" mais les changements demandés par Irwin Allen et le Réalisateur Ronald Neame a débouché sur un titre plus optimiste (comme en témoigne les paroles de "There's Got to Be a Morning After"). Dans le générique de fin du film, la chanson est officiellement appelée "The song from the Poseidon Adventure", qui sera plus connue sous le titre alternatif "The Morning After". Dans le film, la chanson est interprétée par le personnage de Nonnie, joué par Carol Lynley, mais est en fait chantée par la chanteuse Renée Armand. Elle est interprétée deux fois : Lors d'une répétition puis lors de la soirée de Nouvel An, au début du film. Lorque le film est devenu un succès, Russ Regan, Directeur de la Division Disques à la "20th Century-Fox", a suggèré que Maureen McGovern, qui lui avait adressé une cassette de démonstration et qui travaillait à la "Fox" en tant que secrétaire, interprète la chanson pour sa commercialisation. Croyant en sa réussite, il a financé l'enregistrement avec son propre argent et lui a fait signer un contrat. La chanson a remporté en 1972 un Academy Award pour la meilleure chanson originale. Ce n'est qu'ensuite que la chanson est devenu un hit. La version interprétée par Maureen McGovern était le seul enregistrement disponible jusqu'en 2010, lorsque l'ensemble de la partition musicale du film, y compris les versions cinématographiques des chansons, a été éditée par La-La Land Records, sous la forme d'un CD remastérisé.

The song was written, in one night (...) on March 31st, 1972 by "20th Century-Fox" songwriters Al Kasha and Joel Hirschhorn. They met Producer Irwin Allen who asked them to write the love theme for his new film "The Poseidon Adventure". In the end, the finished product was called "Why Must There be a Morning After ?" but changes, asked by Irwin Allen and Director Ronald Neame, resulted in the song more optimistic title (as evident by the new lyric of "There's Got to Be a Morning After"). In the end titles of the film, it is officially called "The song from the Poseidon Adventure", through it would become best know by the alternate title "The Morning After". In the film, the song is performed by the charactere of Nonnie, played by Carol Lynley, but is actually song by a vocal double, Renée Armand. It appear twice : During a warm-up rehearsal and the later during the New Year Eve's party early in the film. When the film became a hit, Russ Regan, manager of "20th Century Record" suggested that Maureen McGovern, who had sent him a demonstration tape and was working at the time as a secretary, at the "Fox", sing the song for the commercial release. Having the utmost faith in fer, he financed the recording with his own money and contracted her to his company. The song won an Academy Award for Best Original Song in 1972. It is only then that the song became a hit. Mc Govern's version was the only recording commercial available until 2010 when the complete film score, including the film versions of the song, was release by La-La Land Records, in the form of a remastered CD.

CD promotionnel (1995) / Promotional CD (1995)

Visionner le contenu du CD / View the CD content

La-La Land Records CD (2000)

Visionner le contenu du CD (livret) / View the CD content (booklet)

Disque 45 T Français - Titre en rouge / French 45 T - Red title

Disque 45 T Français - Titre en noir / French 45 T - Black title

Disque 45 T Français - "C'est un matin" / French 45 T - "C'est un matin"

Disque 45 T Anglais / English 45 T

Disque 45 T Japonais - Version 1 / Japanese 45 T - Version 1

Disque 45 T Japonais - Version 2 / Japanese 45 T - Version 2

Livret "The Morning After" / "The Morning After" booklet

Livret "The Morning After" / "The Morning After" booklet

Livret Français "C'est un matin" ("The Morning After") / French booklet "C'est un matin" ("The Morning After")

Livret "The Morning After" N&B / "The Morning After" B&W booklet

Visionner le livret / View the booklet

Les revues / Magazines 

Revue American Cinematographer - Sept. 1972 / American Cinematographer magazine - Sept. 1972

Visionner l'ensemble de l'article sur le Poséidon / View the entire article about Poseidon

Pariscop (Hebdomadaire Français) n° 257 du 19 mars 1973 / Pariscop (French weekly magazine about entertainments in Paris and suburbs) from March, 19 1973.

Couverture seulement, aucun article au sujet du film... / Cover only no articles about the movie...

Revue MAD n° 140 / MAD Magazine n° 140

Visionner l'article satirique sur le Poséidon / View the satiric article about the Poseidon

Revue Cracked n° 111 - Septembre 1973 / Cracked magazine n° 111 - September 1973

Visionner l'article satirique sur le Poséidon / View the satiric article about the Poseidon

Journal Pilote n° 703 - 1973 / Pilote French magazine n° 703 - 1973

Visionner les pages satirique consacrées au Poséidon / View the satiric pages devoted to Poseidon

Cinema Retro Volume 8 Issue number 24 - Autumn 2012

Visionner l'ensemble de l'article sur le Poseidon / Vue the entire article about the Poseidon

Divers / Various

Die Höllenfahrt der Poseidon - Dépliant Allemand / Deutsche folder

Visionner le dépliant / View the folder

Die Höllenfahrt der Poseidon - Dépliant Allemand / Deutsche folder

Dépliant Icelandais / Icelandic folder

Visionner le dépliant / View the folder

Dépliant Yougoslave / Yugoslavia folder

Visionner le dépliant / View the folder

Flyer Français (n°1) / French Flyer (No. 1)

Flyer Français (n°2) / French Flyer (No. 2)

Flyer Japonais / Japanese Flyer

Visionner le Flyer recto-verso / View the duplex printing Flyer

Livret "Easy reading edition" 1987 / "Easy reading edition" booklet from 1987

Programme pour la soirée organisée à bord du Queen Mary le 11 mars 2000 pour la préservation du paquebot / Program for a benefit evening for the liner preservation, onboard Queen Mary on March 11th, 2000

View-Master

Visionner le contenu du View-master / View the content of the View-Master

Film Super 8 avec des scènes sélectionnées / Super 8 film with selected scenes

The Poseidon au fond de l'Ocean / Poseidon at the bottom of the Ocean

Affichette dessinée par Chris Butler en 2000 / Little poster drawn by Chris Butler in 2000

Affichette de juin 2002 (30ème anniversaire) / Mini poster from June 2002 (30th anniversary)

Affichette de juin 2002 (30ème anniversaire) / Mini poster from June 2002 (30th anniversary)

Livret de juillet 2002 (30ème anniversaire) / Booklet from July 2002 (30th anniversary)

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0

Publié le 3 Avril 2012

Dernière mise à jour : 18 avril 2017 : 10 CP couleur des intérieurs de 1ère classe

Photo du "France" en mer (Photo Méheux)

Photo du "France" en mer (Photo Méheux)

C'est en 1904 que Jules Charles-Roux devient Président de la Compagnie Générale Transatlantique (CGT). Il décide que pour les navires de la Compagnie, le confort primera sur la vitesse. C'est un pari risqué car la mode du moment sur l'Atlantique nord est, pour les principales compagnies maritimes, de posséder des navires de plus en plus gros et de plus en plus puissants afin de pouvoir remporter le fameux trophée, le Ruban Bleu.
Le Président annonce en 1907 que la CGT est en pourparlers pour la construction du plus grand navire que la Compagnie n'ait jamais commandée : le paquebot "Picardie".
En fait, les travaux ne débutent que le 20 avril 1909, aux Chantiers de Penhoët, à Saint-Nazaire. Le navire est lancé le 20 septembre 1910 sous le nom de "France". Il mesure 217,20 mètres de long, 23,08 mètres de large, sa jauge brute est de 23666 tonneaux et sa puissance de 45000 cv.

Visionner un ensemble de cartes du "France" en construction à St Nazaire

Nota : Ce nouveau "France" est le second à porter ce nom au sein de la CGT; Le premier "France" est lancé en 1864; C'est un paquebot à roues à aubes, et à voiles, qui sera transformé en 1873/1874 en paquebot à hélices. Retiré du service en 1910 est envoyé à la casse.
Outre ses dimensions importantes, "France" est le premier paquebot français à posséder 4 cheminées (il sera d'ailleurs le seul), 2 ascenseurs (en 1ère classe) il est aussi le premier à être mue par 4 turbines à triples expansions (soit 4 hélices).
Prévu pour atteindre une vitesse de 23,5 noeuds, le paquebot atteint, lors de ses essais en mer au mois de mars 1912, la vitesse de 25 noeuds.

CP du "France" quittant Saint-Nazaire le 3 avril 1912 (CP 1)

CP du "France" quittant Saint-Nazaire (CP 2)

"France" quitte Saint-Nazaire le 3 avril 1912 et arrive au Havre le 13 avril. Le 20 avril, sous les ordres du capitaine Poncelet, il entame son voyage inaugural Le Havre - Plymouth - New York avec 163 passagers de 1ère classe, 162 de seconde classe et 949 passagers de 3ème classe. Passagers comme équipage ont en tête le naufrage du "Titanic" intervenu 5 jours plus tôt.

CP moderne représentant le naufrage du "Titanic"

Le Génie Civil du 20 avril 1912

Visionner l'article du Génie Civil

Contrairement au paquebot de la White Star Line, "France" possède, dès sa mise en service, assez de canots et de radeaux pour l'ensemble des personnes embarquées à bord et la Compagnie le fait savoir dans ses publicités.
Le paquebot arrive à New York après 6 jours et 4 heures de traversée qui s'est effectuée à une vitesse moyenne de 22,45 noeuds. Le paquebot reste à quai quelques jours à New York, pour des festivités, puis reprend sa route vers l'Europe.
Le succès de "France" est immédiat; Ses aménagements luxueux dont le style lui vaudront les surnoms de "Versailles des mers" ou "Château sur l'Atlantique", son immense hall d'accueil en rotonde, son café Mauresque, où de jeunes pages noirs servent le café aux passagers, son bowling, son café terrasse, en font la coqueluche d'une clientèle fortunée (en en majeure partie américaine).

Livret édité en 1912

Les aménagements du "France" en Cartes Postales :

Carnet de 12 CP en N&B

Carnet de 12 CP en N&B (n° 2)

Carnet de 12 CP colorisées

Enveloppe contenant 12 CP en N&B

Enveloppe contenant 12 CP en N&B

Autres Cartes Postales

Installations de 1ère classe 

1 - Salon Louis XIV (Grand salon) - 1ère classe

2 - The Moorish Room (Salon Mauresque) - 1ère classe

3 - The Grand Dining Salon (Salle à manger) - 1ère classe

10 Cartes Postales - Installations de 1ère classe

01 - Fumoir

02 - Salle à Manger

03 - Grand Salon

04 - Mécanothérapie

05 - Salon Mixte

06 - Salon Mauresque

07 - Café Terrasse

08 - Pont Promenade

09 - Appartement de Grand Luxe

10 - Le Hall

Autres Cartes Postales

Installations de Seconde Classe 

1 - The Lounge - Second Class

2 - The Dining Room - Second Class

3 - The Promenade Deck - Second Class

4 - The Main Staircase and Information Bureau - Second Class

5 - The Smoking Room - Second Class

6 - A Typical Stateroom - Second Class

La première guerre mondiale éclate. Le 14 août 1914, à le demande du Ministère des Affaires Étrangères, "France" effectue un voyage sur New York pour rapatrier les touristes américains surpris par la déclaration de guerre. Avec 2500 passagers à bord, "France" effectue la plus belle recette de sa carrière.
Désarmé à Brest (l'armement d'un navire consiste à fournir tout ce qui est nécessaire - matériel et ravitaillement - à son exploitation), il est réquisitionné le 18 mars 1915 comme croiseur auxiliaire puis comme transport de troupes. Il embarque à Toulon l'état-major de la 156° division et ses 4 000 hommes pour les Dardanelles où ils sont débarqués le 2 mai.
Il revient sur Toulon avec 640 blessés et fait un second voyage, du 18 au 24 mai, avec, à nouveau, 4 000 hommes. Le 8 novembre 1915, une convention est signée par laquelle la Marine prend possession du navire qui est renommé le 15 "France IV". Il est converti en navire-hôpital, avec une capacité de 2500 lits.

CP du "France" transformé en navire hôpital

Visionner des CP du "France" transformé en navire hôpital

Le navire appareille le 8 décembre 1915 pour Corfou et Salonique d'où il ramène 2 700 blessés serbes. Le 10 mars 1916, il est désarmé pour carénage à Malte. Réarmé le 13 juillet 1916, il rapatrie sur Toulon 24 991 blessés en dix voyages. "France IV" est désarmé à nouveau du 7 mai 1917 au 23 mars 1918 à Toulon. En avril 1918, il est transformé à nouveau en transport de troupes (capacité : 5.000 hommes) puis utilisé jusqu'en mars 1919 pour convoyer depuis Brest les soldats américains qui rentrent au pays. En 1919 "France" reprend peu à peu son service commercial; En février il transporte depuis Bordeaux 572 passagers, plus de 4000 soldats et 613 membres d'équipage.
Le 6 août 1919, le navire reprend son nom et son service régulier.

Menu du déjeuner du 6 octobre 1919

Le 25 octobre 1920, il relâche en rade de Brest pour débarquer les 9 victimes d'un accident de chaudière survenu au large de Cherbourg.
D'octobre 1923 à mai 1924, le paquebot est modernisé aux chantiers de saint-Nazaire; les espaces passagers sont rénovés, et ses chaudières au charbon sont remplacées par des chaudières au mazout.

Livret édité en 1923

A partir de janvier 1929, il effectue, au départ de New York des croisières à destination de la Méditerranée et des Antilles.

Dépliant 1932 paquebots "France", 18 day West Indies Cruise

Brochure Les vacances de Pâques en croisière - Printemps 1931

Dépliant Aristocratic Winter Cruises 1931 - 1932 Paquebots « France », « Paris » et « Lafayette »

Dépliant West Indies Cruises 1932

Une dernière croisière du 28 juillet au 8 août 1932 le conduit au Spitzberg et au Cap Nord. Le 9 septembre l'arrêt de son activité est annoncée durant son voyage transatlantique entre New york et Le Havre.
Désarmé au Havre, le paquebot est victime d'un incendie en janvier 1933. Il est vendu pour démolition en novembre 1934. Le vieux paquebot quitte Le Havre le 15 avril 1935, soit moins d’un mois avant l’arrivée inaugurale du paquebot "Normandie" pour être démoli à Dunkerque.

Documents de la vie à bord :

Carte de Point (Abstract of Log) du 5 septembre 1912

Menu du Diner du 10 avril 1914

France-Amérique - Journal distribué à bord - Septembre 1914

Visionner les journaux édités pour la traversée du 7 au 11 septembre 1914

Liste des passagers de la classe Cabine - Transatlantique NY - Plymouth - Le Havre du 28 juin 1922

Visionner la liste (contient de nombreuses informations sur la vie à bord)

Programme du concert symphonique du 20 août 1924

Première croisière en Méditerranée et au Maroc, Départ de Marseille le 24 janvier 1928 - Liste des passagers First and Second Class (87 passagers)

Programme du concert symphonique du 27 août 1929

Menu pour le déjeuner du 20 février 1931

Photo de "France" à quai

Le "France" en Cartes Postales :

Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers
Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers
Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers
Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers
Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers
Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers
Paquebot "France" de 1912 - Versailles sur les mers

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0

Publié le 25 Février 2012

Mise à jour du 27 juin 2017

Le 23 février à 16h05, "France" appareille du Havre pour sa seconde transatlantique. Ce voyage, imaginé par la Compagnie Générale Transatlantique, afin de prolonger le succès des voyages inauguraux, est placé sous le thème de "l'élégance et du goût français".

Dépliant de la traversée

A nouveau, la proportion de passagers de 1ère classe est importante; "France" transporte vers New York 1084 passagers (423 passagers en 1ère classe et 661 en classe Touriste).

Liste des passagers de 1ère classe

Pour ce voyage exceptionnel, l'industrie française du luxe est représentée par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne, l'Union des commerçants du Faubourg Saint Honoré, la Chambre syndicale de la haute couture parisienne, la Chambre syndicale des tissus spéciaux pour la couture et le groupement "Connaissance des pierres précieuses".
L'événement de cette traversée est le défilé de mode, dans le Salon de 1ère classe, avec des mannequins parées de robes, fourrures et joyaux.
 

Menu classe Touriste du 26 février 1962

Menu 1ère classe du 27 février 1962

Arrivée à New York le 28 févier avec plus de 3 heures de retard à cause du mauvais temps qui s’est déclaré à proximité du Banc de Terre Neuve.

Le 1er mars à partir de 19h00, une soirée exceptionnelle, à laquelle participent 800 invités (payants) se déroule à bord de « France » : « La Nuit de France ».
Cette soirée organisée au profit de « Family and Child Services » et de « l’Entraide Française » est placée sous le patronage de Jackie Kennedy et la présidence de Madame Alphand, épouse de l’ambassadeur de France aux Etats-Unis.

Invitation

La soirée débute par un cocktail en 1ère classe, suivent un dîner en Salle à Manger classe Touriste, un défilé de mode de haut prestige (robes, fourrures, joyaux) au Salon classe Touriste et se termine par une nuit de danses au Salon et au Fumoir de 1ère classe, avec la participation de Johnny Hallyday et des orchestre du bord.
La soirée se termine à 4h00 du matin.

Programme de la soirée. Couverture de Dali

Menu de la soirée

« France » quitte New-York le 2 mars à 13h40 avec à son bord 1187 passagers (417 en 1ère classe et 770 en classe Touriste).
La météo est mauvaise durant la traversée avec de la neige, du vent et une mer grosse. De fait, afin de respecter l’horaire d’arrivée à Southampton, 6 chaudières sont mise en service et le navire utilisé à la vitesse maximale (32 nœuds en moyenne = Consommation élevée).
Escale à Southampton du 6 mars 22h45 au 7 mars 10h25. Arrivée au Havre à 13h35.

Ainsi prennent fin les festivités liées à l'inauguration du navire. Les résultats obtenus sont de bonne augure pour la Compagnie.

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost 0

Publié le 14 Février 2012

Dernière mise à jour le 27 juin 2017 : Menu pour le dîner du 15 février 1962 en classe Touriste

"France" appareille de New York le 13 février à 15h35 pour son voyage inaugurale retour (voyage Eastbound) avec à son bord 1799 passagers (595 en 1ère classe et 1204 en classe touriste - Rapport de voyage n°1).
Contrairement au voyage Aller, la météo est relativement clémente durant la traversée et c'est à la vitesse moyenne de 30,50 noeuds que le paquebot rejoint le vieux continent.
La soirée de Gala est animée par Robert Lamoureux qui remporte un franc succès.
Quelques problèmes sont toujours d'actualité : tout comme à l'aller, la première classe est complète; La salle à manger de 1ère classe se révèle ne pas être assez grande, de fait, de nombreux passagers, obligés de prendre leurs repas au 1er service, se plaignent. Des problèmes au niveau de la verrerie en cristal de saint Louis, superbe mais terriblement fragile. Des problèmes au niveau de la blanchisserie, située sur l'avant du navire, les employées qui y travaillent résistent mal aux mouvements du navire. Des problèmes au niveau de l'imprimerie dont la nouvelle machine Offset ne donne pas les résultats attendus (de bien moins bonne qualité que ceux obtenus à bord du paquebot "Liberté"). Bref de petits problèmes de jeunesse qui seront résolus peu à peu et qui n'entachent en rien le succès de ces deux premières transatlantiques.
Escale à Southampton le 18 de 5h20 à 12h15, arrivée au Havre à 12h15.

Enveloppe commémorative en date du 13 février 1962

Visionner un ensemble de 4 enveloppes commémoratives en date du 13 février 1962

Invitation du commissaire Périnel (classe Touriste) pour un coktail au Salon Ravel

Menu de 1ère classe - Dîner du 14 février 1962

Menu classe Touriste - Couverture du Déjeuner du 15 février 1962

Visionner les menus classe Touriste pour le déjeuner et le dîner du 15 février 1962

Invitation du commissaire Périnel pour sa table de Gala au Salon, le 16 février 1962

Menu classe Touriste - Dîner de Gala du 16 février 1962

Revue L'Atlantique - Numéros offerts lors de la Transatlantique retour

Revue L'atlantique - 4ème jour retour

Visionner le Journal de l'Atlantique du 4ème jour retour

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost 0

Publié le 3 Février 2012

Mise à jour du 26 juin 2017 : Revues l'Atlantique (numéro 1 entièrement lisible)

Transat Actualités n° 1 de février 1962

1er février : Avant-Première du film "Lafayette". Les acteurs principaux sont présents.

 Livret de présentation du Film "Lafayette"

 Le Film Français du 1er février 1962

 Télé 7 Jours n° 98 du 3 février 1962

Visionner toutes les pages du Télé 7 Jours consacrées au "France"

Les inscriptions pour ces deux transatlantiques inaugurales sont nombreuses et une nouvelle fois, la Compagnie Générale Transatlantique, module le navire afin de pouvoir y accueillir un nombre important de passagers de 1ère classe.
Le 3 février pour le voyage vers New York (Westbound) de nombreuses personnalités du monde de la politique, du monde littéraire, des arts et de l'industrie embarquent. Parmi les 1699 passagers (596 en 1ère classe et 1103 en classe Touriste - selon le Rapport Général de Voyage) figurent Marvin Buttles, industriel américain, fidèle passager de la Transat (autre nom de la Compagnie Générale Transatlantique) qui a retenu sa place en 1954 (...), François Reichenbach qui termine son film "Week end en mer", dont le tournage a débuté lors de la croisière inaugurale, et Juliette Gréco qui fêtera ses 35 ans à bord et offrira un récital lors de la soirée de Gala.
"France" quitte le Havre vers 15h00. Escale à Southampton d'où il repart le 4 février vers 2h00.
Tout est mis en oeuvre pour que la traversée soit une réussite et malgré quelques problèmes de logistique dus principalement au nombre important de passagers en 1ère classe, obligeant la mise en place de deux services en salle à manger Chambord (tout comme lors de la croisière inaugurale), ces quelques jours en mer se déroulent sous les meilleurs auspices. Cocktails et soirées brillantes se succèdent; Le twist fait fureur.
Durant la traversée la mer est forte et le paquebot montre toute sa maniabilité et sa résistance face à une tempête le 5.
Le retard pris sera rattrapé les jours suivants et "France" respectera l'horaire prévu pour sa première arrivée aux Etats-Unis.
Le 8 février, vers 10h00, "France" arrive à New York. A 10h30, il stoppe à la Quarantaine où plus de 300 personnes, autorités portuaires, représentants de la France, journalistes et reporters, embarquent à bord. Puis "France" passe devant la statue de la Liberté, suivi par une armada de petits navires, de remorqueurs et par les fameux bateaux-pompe qui saluent le navire à l'aide de leurs gerbes d'eau lancées vers le ciel. Le paquebot est aussi survolé par des hélicoptères et des avions à bord desquels des journalistes filment et photographient l'arrivée du paquebot sous tous les angles.
"France" remonte l'Hudson jusqu'au Pier 88 (quai d'accostage de la Transat) où, sous une bannière "Welcome ss France" (ss pour steam ship), une fanfare et une foule nombreuse attendent son arrivée.
La traversée aura été effectuée en 110 heures et à la vitesse moyenne de 28,74 noeuds.
Une fois à quai, le paquebot accueille de nombreuses personnalités françaises et américaines pour un déjeuner à bord. C'est le début d'une série de festivités qui dureront jusqu'à la veille du départ pour le voyage transatlantique retour, le 13 février.

1ère arrivée du "France" à New York le 8 février 1962 - Photo de presse

1ère arrivée du "France" à New York le 8 février 1962 - Photo de presse

Enveloppe commémorative

Visionner un ensemble de cartes et d'enveloppes émises ce jour-là

Plaquette commémorative - Tampons du 14/01/1962 (Expositions des paquebots "France"), du 11/01/1962 (Mise en vente du timbre "France") et du 3/02/1962 (Transatlantique inaugurale)

Documents liés à la transatlantique inaugurale :

Liste des passagers de 1ère classe

Menu 1ère classe, du 6 février 1962

Menu classe Touriste, du 3 février 1962

 Invitation à un cocktail le 5 février, au Salon  Privé de 1ère classe

 Invitation à un cocktail le 6 février, au fumoir  de la classe Touriste

Revue L'Atlantique - Numéros offerts lors de la Transatlantique aller

Revue L'atlantique - 1er jour aller

Visionner le Journal de l'Atlantique du 1er jour aller

 Paris Match n° 671 du 17 février 1962

 French Line News N° 8 - March 12, 1962

Les festivités à New York :
Le 9 février durant toute la journée, "France" est visité par de nombreuses personnes et le soir, le paquebot reçoit le "Tout New York et le "Tout Washington" avec une brillante soirée de Gala où sont accueillis près de 2000 invités.
Le 10, 1500 invités sont reçus à l'occasion d'un cocktail.
 

 Invitation au cocktail du 10 février

Le 11, c'est au tour des Agents de Voyage, venus de tous les états des Etats-Unis, du Canada, du Mexique et des Antilles d'être reçus à bord.
 

 Programme de la soirée du 11 février

Menu de la soirée du 11 février

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2012

Dernière mise à jour : 26 juin 2017 - Menu breakfast 1ère classe

Le 19 janvier 1962 à 23h00, "France" quitte le Havre pour son voyage inaugural. Le lendemain il fait escale à Southampton, entre 9h10 et 12h50. Des passagers débarquent tandis que d'autres embarquent.

Ticket d'accès aux docks de Southampton

 

 4 photos de "France" quittant le port de Southampton, le 20 janvier 1962

Photo 1

Photo 2

Photo 3

Photo 4

 

"France" prend ensuite la direction de Santa Cruz avec à son bord 1674 passagers (703 en première classe et 971 en classe Touriste - Chiffres extraits du Rapport Général de Voyage).
Le paquebot "France" dispose de 961 cabines, 385 en 1ère classe pouvant accueillir 407 passagers et 576 en classe touriste pouvant accueillir 1637 passagers. Dans cette configuration le nombre de passagers transporté est de 2044.
145 cabines sont interchangeables, c'est à dire qu'elles peuvent être attribuées aussi bien à la 1ère classe qu'à la classe Touriste. La capacité du navire est alors de 1888 passagers lorsque ces cabines sont attribuées (617 en 1ère et 1271 en Touriste).

Pour ce premier voyage, le nombre de passagers voyageant en 1ère classe est exceptionnellement élevé; De nombreuses personnalités sont à bord, la plus importante étant la marraine du navire, Madame de Gaulle qui voyage dans la suite "Ile de France" en compagnie de son fils, le Capitaine de Corvette Philippe de Gaulle, et de l'épouse de ce dernier.
Madame Debré, l'épouse du Premier ministre est aussi du voyage (cabine U84).

Madame de Gaulle visite le "France". Elle est accompagnée de son fils, de M. Jean Pinczon (PDG des Chantiers de l'Atlantique) et de M. Gustave Anduze-Faris (Président de la Compagnie Générale Transatlantique). Copyright "Reportage photo" (R. Augustin)

Le 22, le paquebot manoeuvre au large de Funchal; des journalistes sont débarqués et prennent des clichés du navire.
Le 23, "France" est en rade de Santa Cruz de Ténériffe. Madame de Gaulle et sa famille débarquent. Après une excursion dans l'île, ils rentreront à Paris par avion. Le navire quitte l'île tard dans la nuit et prend le chemin du retour.
 

Photo prise à Ténériffe

Le 26 alors que "France" navigue dans le golfe de Gascogne, il croise la route du vieux paquebot "Liberté" (ex "Europa" lancé en 1928 pour le compte de la Compagnie Norddeutscher Lloyd et donné à la France, après la seconde guerre mondiale, en dédommagement pour les pertes subies par sa marine marchande) qui se dirige vers les chantiers de La Spezia pour y être démantelé.
Le navire accoste à Southampton dans la nuit du 27 au 28. Il en repart à 12h15 (en ayant perdu son ancre bâbord dans le port), pour arriver au Havre, dans une brume épaisse, à 18h00.

Cartes et enveloppes commémoratives pour le voyage inaugural

Visionner un ensemble de cartes de d'enveloppes commémoratives

Documents liés au voyage inaugural :

Courriers de pré-réservation de septembre à novembre 1961, pour le voyage inaugural

Courriers de confirmation de décembre 1961, pour le voyage inaugural

Dépliant de la croisière

Petite plaquette de 21 cm x 9 cm, éditée en janvier 1962 à l'occasion du voyage inaugural et de la traversée transatlantique inaugurale vers New York, du 3 au 8 février. La Radiodiffusion Télévision Française était à bord pour réaliser des diffusions radiophoniques et des prises de vues.

Ticket de transport dans un des 3 trains spéciaux mis en place pour cette croisière

Billet de passage, cabine M232 (classe Touriste)

Liste des passagers de 1ère classe

Visionner la liste des passagers de 1ère classe

Liste des passagers de classe Touriste

Visionner la liste des passagers de la classe Touriste

Carte des vins classe Touriste

Les menus :
Les menus sont illustrés par des peintres ayant participé à la décoration du paquebot : Edouard Georges Mac Avoy, Jean Carzou, Georges Rhoner, Roger Marcel Limouze et Michel Ciry. Le thème retenu est "Fleurs et fruits de France".
Les menus de 1ère classe sont de dimensions plus importantes que les menus de classe touriste : 23,5 x 33 pour la 1ère classe et 20,5 x 25,9 pour la classe Touriste.

Menu breafast 1ère classe

Visionner le menu breakfast proposé aux 1ère classes

Menu 1ère classe du 21 janvier 1962

Visionner les menus du 21 janvier (déjeuner et dîner)

Menu de la classe Touriste

Visionner les menus du 19 (dîner) et 26 janvier (déjeuner)

Journal L'Atlantique :
Journal quotidien édité à bord, contenant des nouvelles du Monde, le programme de la journée et des encarts publicitaires.
 

Journal L'Atlantique du 20 janvier 1962

Journal L'Atlantique du 26 janvier 1962

Le 28 janvier, le navire, à quai, reçoit la visite de plus de 8000 personnes, personnels de la Compagnie et leurs familles.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0

Publié le 13 Janvier 2012

Dernière mise à jour : 5 juillet 2015 - Photo de presse AFP : Audrey Hepburn et le Ct Croisile

Dépliant édité en 1961

Léon Bailby, patron de presse français, crée en 1918 une manifestation de charité au profit d'oeuvres pour les enfants, le "Bal des Petits Lits Blancs" qui, jusqu'en 1935, aura lieu à l'Opéra Garnier avant de se déplacer dans les endroits huppés comme Cannes ou Deauville par exemple.
Dès 1959, des contacts avaient été pris entre des responsables d'oeuvres caritatives et le président de la Compagnie Générale Transatlantique pour l'organisation d'un gala de bienfaisance à bord d'un des paquebots de la Compagnie. En janvier 1961, le principe d'un gala à bord du paquebot "France", avant le voyage inaugural, est  arrêté.
En août le futur gala, qui regroupe différentes oeuvres dont "L'Oeuvre des Petits Lits Blancs" présidée par la Baronne Seillière, prend le nom de "Bal des Petits Lits Blancs".
En octobre, les premières publicités sont lancées et le 27 novembre 1961 une réunion sous la présidence du Commandant Croisile se tient à bord du "France", réunion en présence de représentants de la Transat et du comité des "Petits Lits Blancs". Les modalités de la soirée sont presque arrêtées mais jusqu'en janvier 62 de petits détails seront encore à régler.

Courrier adressé aux participants

Enfin, le 13 janvier 1962, "France", accosté au Havre, accueille la 29ème édition du "Bal des Petits Lits Blancs" premier évènement mondain à bord du paquebot.
Ce sont près de 1400 personnes qui débarquent des trains spéciaux, en provenance de Paris. Le "Tout Paris" est représenté. Parmi les convives prestigieux : Le prince Albert et la princesse Paola de Liège, le prince Alexandre et la princesse Maria Pia de Yougoslavie, le prince Michel et la princesse Yolande de bourbon-Parme, mais aussi un couple que tout le monde remarque : La merveilleuse Audrey Hepburn et son mari Mel Ferrer dont le film "Breakfast at Tiffany's / Diamants sur canapé" sera présenté en avant-première durant la soirée. Après une nuit de fête, les convives quittent le navire en fin de matinée afin de rejoindre les trains qui les transporteront jusqu'à Paris.
Une soirée brillante qui rapportera 350 000 francs (près de 485 000 euros) qui seront  répartis entre les diverses organisation caritatives représentées.

Carnet adressé aux invités

Carton de bienvenu du Commandant Croisile placé dans les cabines des invités

Listes des convives

Catalalogue de la soirée - 109 pages presque exclusivement réservées à des publcités Couverture Jean Jirou-Najou

Programme de la soirée dessiné par Jean Jirou-Najou

Menu de la soirée

Carte postale avec tampon du 11 janvier 1962 (inauguration) et tampon de la soirée

Billet de tombola

Photos de presse :

La princesse Paola (Photo de presse Keystone)

Le prince Albert de Liège et la princesse Paola (Photo de presse Keystone)

La princesse Maria Pia et le prince Alexandre de Yougoslavie (Photo de presse Keystone)

Audrey Hepburn et le Commandant Croisile (Photo de presse AFP)

Articles de presse :

Paris Match n° 668 du 27 janvier 1962

Visionner l'article sur le Bal des Petits Lits Blancs

Point de Vue Images du Monde n° 710 du 19 janvier 1962

Visionner l'article sur le Bal des Petits Lits Blancs

Le Soir illustré n° 1543 du 18 janvier 1962

Le 14 janvier, "France" reçoit la visite d'environ 2000 personnes, personnels de la compagnie accompagnés de leurs familles.
Le 15 janvier, un cocktail de 2800 personnes est organisé à bord.

Carton d'invitation pour le cocktail

Carte d'accès à bord pour le cocktail

Le 16 janvier, a lieu le déjeuner de présentation aux chargeurs; 1100 invités dont 200 venus de l'étranger.

Menu pour le déjeuner du 16 janvier

Le 17 janvier, dédicace protestante de la chapelle du bord; le même jour l'Union des Commerçants et Industriel du faubourg (Saint-Honoré) baptise le paquebot "France" "Faubourg Saint Honoré de l'Atlantique".
Le 18 janvier, la chapelle du bord reçoit la bénédiction de l'archevêque de Rouen.

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2012

Mise à jour du 26 juin 2017 : Plan de table inauguration retravaillé

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 11 janvier 1962, le paquebot "France" est inauguré au Havre par le premier ministre Michel Debré. Il est accueilli à bord du "France" par le président de la Compagnie Générale Transatlantique, Gustave Anduze-Faris et son prédécesseur, Jean Marie. De nombreuses personnalités (voir le plan de table ci-dessous), arrivées de Paris par trains spéciaux, assistent à cet évènement.

Carton d'invitation pour le déjeuner

Carte d'accès à bord pour l'inauguration

Photo de presse - De droite à gauche :

Le commandant Georges Croisile, le 1er ministre Michel Debré et le ministre des Transports et des Travaux Publics Robert Buron.

Plan de table pour le déjeuner d'inauguration

Menu du déjeuner

C'est aussi le 11 janvier qu'est mis en vente, à l'occasion de l'exposition "Les paquebots FRANCE", le timbre "France" dessiné et gravé par Claude Hertenberger.
 

Souvenir de l'exposition

Livret - Souvenir philatélique

Cartes et enveloppe commémoratives

Visionner un ensemble de cartes de d'enveloppes commémoratives

Les 12 et 13 janvier la Compagnie reçoit à bord 750 agents de voyage de France et de l'étranger. Un déjeuner, une visite complète du paquebot, un dîner et une nuit à bord leur permettront de se faire une opinion, que la Compagnie espère favorable, afin que chacun d'entre eux conseille à sa clientèle de voyager à bord de "France".

Dépliant s/s France vous reçoit / Greets you

Série de livrets destinés à la clientèle

Livret "For the Business Executive aboard the s.s. France"

Livret "Children and their Mothers aboard the s.s. France"

Livret "For the Gourmet (tourist or first class) aboard the s.s. France"

Livret "Madame Voyageuse aboard the s.s. France"

Livret "For the Senior Voyageur aboard the s.s. France"

 

Disque "France" by Jimmy Kennedy

Visualiser le contenu du disque

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0

Publié le 2 Janvier 2012

Dernières mises à jour :

26 juin 2017 : invitation à la réception de l'hôtel de ville du Havre, le 9 janvier 1962

28 juin 2017 : Plaquette Merlin & Gérin

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Horaires et tarifs paquebots "Flandres" et "France" - Nouvelle édition au 1er janvier 1962

Suite aux précédents essais qui se sont déroulés du 19 au 23 novembre 1961 et du 16 au 22 décembre 1961, la Compagnie Générale Transatlantique accepte, le 6 janvier, de signer sans réserve le procès-verbal de réception du paquebot.

Invitation pour participer aux derniers essais

Courrier du 27 décembre 1961

Carnet contenant une carte d'accès et une carte de débarquement

Note d'information

Le 6 janvier, vers 13h00, "France" quitte à nouveau Le Havre, son port d'attache, afin d'effectuer sa dernière série d'essais. Ces essais consistent à tester les conditions d'entrée et de sortie dans le port de Southampton ainsi que les opérations d'accostage (sans débarquement de passagers).
Les inscriptions pour les traversées transatlantiques inaugurales (prévues du 3 au 8 février dans le sens Le Havre - New York et du 13 au 18 février dans le sens New York - Le Havre) ont remportées un tel succès que la Compagnie Générale Transatlantique décide d'organiser une croisière inaugurale (qui aura lieu du 19 au 27 janvier) mais aussi, d'inviter durant ces derniers essais, quelques 400 personnes dont de nombreux journalistes du monde entier. Parmi les invités, René Coty, ancien Président de la République, qui a défendu le projet du paquebot "France" et le commandant Thoreux, ancien commandant du paquebot "Normandie".
"France" arrive à Southampton le 7 janvier vers 9h00 pour en repartir vers 12h30. L'accostage au Havre se fait le soir même vers 20h30.

Menu du 6 janvier 1962

Le 9 janvier les états-majors et délégations des équipages des paquebots "France" et "Liberté" sont reçus à l'hôtel de ville du Havre pour une réception.

Invitation du 9 janvier 1962

Plaquette Merlin & Gérin

Visionner la plaquette Merlin & Gérin

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0