Publié le 20 Octobre 2019

 

Paquebot France
Dépliant français et dépliant américain - Horaires / Sailing Schedule 1963 - Paquebots France & United States

 

----- ----- -----

Après sa croisière du Jour de l'An 1962-1963, "France" quitte New York le 3 janvier et arrive au Havre le 9, après une escale à Southampton le 8.

Il entre en cale sèche, au Havre, pour 4 semaines de travaux, durant lesquels la carène est repeinte, 25000 m2 de moquettes sont nettoyées et les éléments de chaudière, des groupes propulseurs et des moteurs auxiliaires sont contrôlés.

Paquebot France
Transat Actualités n° 12 - Février 1963 - Informations sur le paquebot "France" dont le passage en cale sèche

 

Visionner les informations concernant "France"

----- ----- -----

8 février, départ pour New York où "France" arrive le 13.

Du 15 février au 13 mars, croisière n° 2 : Croisière de Rio / Fiesta in Rio. 701 passagers embarquent pour une croisière vers le soleil.

 

Paquebot France
Dépliant de la Croisière de Rio

 

--- ---

Parmi les 38 passagers français présent à bord, se trouvent une équipe de 21 personnes pour le tournage du film "Les amoureux du France" de Pierre Grimblat et François Reichenbach. 

 

Paquebot France
Affiche du film "Les Amoureux du France" (58 x 80)

​​​​

--- ---

Paquebot France
Journal L'Atlantique du 16 février 1963

 

--- ---

Durant cette croisière, "France" fait escale à Fort de France le 19 février...

 

Paquebot France
Programme du 20 février 1963 - "Soirée Musicale"

 

Visionner le programme

... et passe la ligne d'équateur le 22 février.

Extrait du livre du commandant Georges Croisile - En route pour la mer (Editions La Table Ronde - 1971).

"...Les passagers en tenue bigarrée ou en costume de bain attendent avec impatience le pilote de la ligne qui ne tarde pas se montrer. Vêtu d'un ciré sous lequel il doit étouffer, arborant une superbe barbe d'étoupe de calfat, le voici qui sort de l'abri de l'avant, tonitruant, gesticulant, feignant la plus grande colère et entouré d'une d'une bordée de diables qui se démènent à qui mieux mieux.
Holà du vaisseau, crie-t-il dans son porte-voix, qui donc es-tu donc pour franchir ainsi sans ma permission la limite de mon domaine et salir mon ciel bleu de ta puante fumée ?
Impassible et courtois, l'officier de navigation répond :
Nous sommes le paquebot France du port du Havre et sommes heureux de te saluer et de te voir.
Et qui donc commande ? reprends le pilote un peu adouci par notre politesse et notre ton respectueux.
C'est Georges Croisile, ton vieux camarade, capitaine de la mer océane, qui est heureux de te revoir.
Ah, c'est toi Georges, reprends l'autre. On m'avait dit que tu vivais maintenant dans les brumes et des glaces du Nord. Cela te fera du bien de venir un peu au soleil ! Mais par Neptune, on a soif chez toi !
Eh bien justement, nous avons préparé une réception sur l'arrière. Tu pourras t'y rafraîchir et examiner mes passagers.
Très bien, il y en a même plus d'une que j'examinerais volontiers de prêt, dit-il en frisant gaillardement sa moustache.
Et par les ponts extérieurs, précédé de l'orchestre, chantant et dansant, il gagne la piscine, accompagné de tous les passagers.
Je m'y rends aussi. Le temps est superbe. En arrivant, je lui offre quelques vierge pantelantes pour m'attirer ses bonnes grâces, et le baptême commence, à grand renfort de rires, de bousculade et de gaieté et aussi, il faut bien le dire, de coups de soleil.
Le tribunal de la ligne interroge les néophytes et les condamne au baptême après les avoir rasés, ce qui ne manque pas de provoquer l'hilarité générale, quand le bourreau et ses aides badigeonnent les imprudents de crème, avant de les précipiter dans la piscine. Mais en consolation, un certificat signé de ma main, leur permettra de prouver plus tard, sur un autre navire, qu'ils ont déjà passé la ligne et doivent être considérés comme de vieux rouliers de la mer..."
 
Paquebot France
Diplôme - Neptune's proclamation

 --- ---

"France" arrive à Rio le 25.

La presse locale fait les éloges du paquebot, tandis que l'accueil des autorités brésiliennes est courtois à minima. [En effet, depuis 1961, la France et le Brésil sont en guerre : "La guerre des langoustes". Le Brésil voulant interdire sa zone de pêche exclusive aux navires français. Le conflit prend de l'ampleur avec l'arraisonnement en 1962 et 1963 de langoustiers français. La France est contrainte d'envoyer cette année-là deux bâtiments militaires (tout d'abord l'escorteur d'escadre "Tartu" qui sera ensuite remplacé par l'aviso "Paul Goffeny") afin de protéger les pêcheurs français. Finalement, le conflit prend fin avec la signature d'un accord le 10 décembre 1964. Il est accordé à vingt-six langoustiers français le droit de pêcher au large du Brésil pour une durée de cinq ans. En contrepartie, ils devront reverser une partie des revenus tirés de cette pêche dans les zones désignées par l'accord].     

"France" quitte Rio le 27 février.

 

Paquebot France
Programme du 4 mars 1963 - "A la française"

Visionner le programme

--- ---

"France" fait ensuite escale à La Barbade le 5 mars, à Curaçao le 7, à Port au Prince le 9...

 

Paquebot France
Programme du 10 mars 1963 - "C'est la vie" - A musical revue

 

Visionner le programme

--- ---

... fait escale à Nassau le 11...

 

 

Paquebot France
Le paquebot "France" à Nassau - Photo de presse - "Now the "France" calls on Nassau"

 

Paquebot France
Menu pour le Dîner de Gala du 11 mars 1963

--- ---

... et rejoint New York le 13 mars.

 

Paquebot France
Croisière de Rio : Abstract of Log (Notes de voyage) [Document remis aux passagers en fin de voyage, à titre de souvenir]

 

--- ---

 

Paquebot France
Disque souvenir Croisière de Rio

 

----- ----- -----

Le 15 mars 1963, "France" reçoit la coupe d'or de l'exactitude, récompensant ainsi sa ponctualité.

Du 16 au 30 mars, croisière n° 3 : Croisière de Printemps / Cruise into the Sun. 1020 passagers embarquent à bord. Le paquebot fera escale à Fort de France le 20, à Port of Spain le 21, à Curaçao le 23, à Cristobal le 25, à Port au Prince le 27 et retour à New York le 30 mars.

 

Paquebot France
Dépliant Cruise into the Sun

--- ---

 

Paquebot France
Programme de la journée pour le 29 mars 1963

[Sur "France", les programmes journaliers ne sont édités que pour les croisières. Ils viennent en complément du programme de la journée inclut dans le journal L'Atlantique qui est imprimé chaque jour à bord et distribués aux passagers. Ces programmes imprimés sur du papier basic ne sont pas attrayants. Les premiers programmes en couleur ne seront distribués qu'à partir de la croisière "Plein soleil et joie de vivre" du 4 au 16 février 1964.

Les programmes journaliers (distribués lors des transatlantiques) ne seront mis en place qu'à partir de la traversée transatlantique du 24 au 29 novembre 1965 (NY - Southampton - Le Havre)].

Visionner le programme

--- ---

Extrait du Rapport de Voyage Croisière n° 3 (Rapport établi en fin de chaque traversée ou de croisière par le Commissaire Principal).

Paquebot France

On y parle d'une possibilité d'installer une piscine à l'intérieur du patio... Cela rappellera des souvenirs à celles et ceux qui ont voyagé sur le paquebot "Norway"... sur lequel cette idée a été appliquée...

----- ----- -----

 

Paquebot France
French Line New du 19 mars 1963

----- ----- -----

 

Paquebot France
Dépliant anglais - 1963 Sailings and fares s.s. France

 

----- ----- -----

10 avril : visite publique au Havre : 8000 visiteurs.

En collaboration avec le Commissariat général au tourisme et avec les syndicats d'initiatives, les voyages des 26 avril au 1er mai (Le Havre - Southampton - New York) et des 2 au 7 mai (New York - Southampton - Le Havre) sont placés sous le signe de provinces de France avec 4 dîners proposés : l'Alsace, la Champagne, la Bourgogne, et le Bordelais, mais aussi des expositions, des projection de films, des chants, des musiques folkloriques et des produits régionaux. Ce type de voyage se renouvellera en 1964 et 1965 avec la participation d'autres provinces.

Paquebot France
Dépliant pour les voyages du 26 avril au 1er mai et du 2 au 7 mai

 

--- ---

 

Paquebot France
Menu du 29 avril 1963 - Diner Champagne

 

Visionner le menu

----- ----- -----

10 mai : "France" reçoit le diplôme du Prestige de la France qui lui est remis par la part de la princesse de Croy.

23 mai : seconde visite publique.

 

Paquebot France
Dépliant américain de juin 1963 - 3 exciting Caribbean cruises (Décembre 1963, février et mars 1964)

 

----- ----- -----

 

Paquebot France
Dépliant américain de juin 1963 - 3 exciting Caribbean cruises (Décembre 1963, février et mars 1964) [Plus détaillé que le dépliant précédent]

 

----- -----

 

Paquebot France
Menu du 4 juillet 1963 - Independence Day - Voyage Le Havre - Southampton - New York du 4 au 9 juillet

 

 ----- ----- -----

19 juin : troisième et dernière visite publique de l'année.

 

Paquebot France
Dépliant du 15 août 1963 - Horaires et Tarifs 1963 - 1964

 

----- ----- -----

28 août  : à bord, exposition de bijoux inspirée par Georges Braque, dans le salon Debussy. Cette exposition entame une tournée aux Etats-Unis.

12 septembre : réception à bord à l'occasion de la remise de la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur au Commandant Ropars et du départ en retraite du Commandant Croisile.

 

Paquebot France
Invitation à la réception

 

----- ----- -----

Le 13 septembre, le Commandant Joseph Ropars prend ses fonctions.

20 octobre, alors que "France" est en mer entre New York et Le Havre, il subit un important coup de roulis sur tribord occasionnant un bris important de vaisselle et verrerie.

Le 22 novembre, "France" quitte New York, le jour où le Président Kennedy est assassiné. Les festivités du bord sont annulées et remplacées par la diffusion de musique classique.

Du 20 décembre au 2 janvier 1964, croisière n° 4 : Croisière de Noël. 1144 passagers embarquent pour les fêtes de fin d'année. "France" fera escale à Nassau le 22, à Cristobal le 25, à Curaçao le 27, à Fort de France le 29, à Saint Thomas le 30 et retour à New York le 2 janvier 1964.

 

D'autres articles sur le "France" et sur les paquebots...

 

----- ----- ----- ----- -----

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost0

Publié le 14 Octobre 2019

Dernière mise à jour : 20 octobre 2019

Paquebot "Napoléon" à Calvi (CP 3 & 4)

----- -----

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" - CP n° 1

 

En 1948, la Compagnie Générale Transatlantique (CGT) qui assurait le service Méditerranéen vers les pays du Maghreb, se voit attribuer par le ministre des Travaux Publics et des Transports les lignes de Corse. Elle intègre alors les navires de la Compagnie de navigation Fraissinet qui assurait ce service depuis de nombreuses années : "Ville d'Ajaccio", "Commandant Quéré", "Gouverneur Général Chanzy", "Commandant Milliasseau" et "Cyrnos".

Cependant, les navires de Fraissinet sont des paquebots classiques et vieillissants qui ne répondent plus aux besoins liés à l'augmentation du trafic vers l'Île de Beauté et à l'essor de l'automobile. 

En 1955 se pose le problème du remplacement du "Ville d'ajaccio", mis en service en 1929.

 

Paquebot Ville d'Ajaccio
Paquebot "Ville d'Ajaccio" - CP

 

Plusieurs projets sont étudiés par la Compagnie Générale Transatlantique. La solution retenue s'inspire des car-ferry utilisés pour le trafic Trans-Manche et de certains ferry-boats en service entre les ports d'Irlande et d'Ecosse ou en mer Baltique. Ce sera le premier et le seul ferry-boat de la Compagnie.

Un contrat est signé entre la Transat et les Forges et Chantiers de la Méditerranée, à la Seyne-sur-Mer, le 14 décembre 1956.

--- ---

Bulletin de la Compagnie Générale Transatlantique n° 527
Bulletin de la Compagnie Générale Transatlantique n° 527 - Article sur le projet "Napoléon"

 

Visionner le petit article sur le "Napoléon"

--- ---

Le premier élément préfabriqué est mis sur cale fin août 1958. Le navire de 108 mètres de long et de 15,80 mètres de large est lancé le 4 avril 1959 sous le nom de "Napoléon". Le futur paquebot aura une jauge brute de 4500 tonneaux et pourra accueillir 1224 passages (165 en luxe et 1ère classe, 30 en mixtes - 1ère ou seconde classe, selon les besoins - 276 en seconde classe et 753 en 4ème classe (...)  - Entrepont ou ponts découverts -). De plus, il pourra transporter 80 voitures dans son garage de 735 m2 et plus de 20 autres en cales ou sur la plage avant (pouvant être aussi utilisée pour le transport des bus).

 

Paquebot Napoléon
Lancement du paquebot "Napoléon" - Photo Associated Press

--- ---

Bulletins de la Compagnie Générale Transatlantique n° 532 & 533
Bulletins de la Compagnie Générale Transatlantique n° 532 & 533 - Informations sur l'avancée des travaux sur "Napoléon"

 

Visionner les informations concernant le "Napoléon" sur les bulletin 532 & 533

--- ---

Les 17 et 18 décembre 1959 ont lieu les essais en mer. Le navire atteint une vitesse de 20 noeuds (37 km/h) à pleine puissance. "Napoléon" est livré à la Compagnie le 28 décembre 1959.

Le "Napoléon" est présenté au monde maritime le 2 janvier 1960 à Marseille. 800 personnalités sont reçues à bord par le président de la Compagnie Générale Transatlantique, Jean Marie, le directeur de la Transat à Marseille, M. Stupfler et le commandant Charles Martel. Il appareille le lendemain à 13h00 avec à son bord 180 passagers, dont de nombreuses personnalités parmi lesquelles le président de la Transat, la marraine du navire, Mme Trojani, de nombreux élus de Corse, les préfets des Bouches-du-Rhône, du Var, des Alpes-Maritimes et de Corse, pour une croisière inaugurale qui mènera le navire à Toulon, Calvi...

 

paquebot Napoléon
Arrivée du paquebot "Napoléon" à Calvi - CP n° 2

 

Paquebot Napoléon
Paquebot "Napoléon" à Calvi - CP n° 3

 

Paquebot Napoléon
Paquebot "Napoléon" à Calvi - CP n° 4

 

... Ajaccio, Portoferraio... À chaque escale, le navire est accueilli par les personnalités locales et une foule enthousiaste. Aussi, pour gagner Bastia, au lieu de se diriger directement vers ce port, le commandant Martel décide de se conduire au nord du Cap Corse, pour redescendre en naviguant à toucher la côte. Alertés par le son de la sirène du navire, les habitants des villages éparpillés sur le littoral accourent au rivage, tandis que les cloches des églises sonnent à la volée. Deux avions, puis des hélicoptères viennent faire cortège au navire, qui s’amarre à 17h00 à Bastia. Le 6 janvier, le "Napoléon" termine son périple et accoste à 9h00 à Nice, accueilli avec les mêmes honneurs.

Bulletin de la Compagnie Générale Transatlantique n° 535
Bulletin de la Compagnie Générale Transatlantique n° 535 - Reportage sur le voyage inaugural et présentation des intérieurs

 

--- ---

Le 7 janvier 1960,  le "Napoléon" appareille à 10h00 avec à son bord 341 passagers, salué par la musique des gardiens de la paix et les sirènes des bâtiments présents au port, dont le "Sampiero Corso". Sous son grand pavois, le car-ferry longe la Promenade des Anglais, défile devant Antibes, saluant le fort Carré - où le général Bonaparte fut emprisonné du 9 au 20 août 1794, accusé, à tort, de "Robespierrisme" - entre en rade de Golfe Juan - où Napoléon débarqua le 15 mars 1815, en provenance de l’île d’Elbe -  salue Cannes de quelques coups de sirènes et longe le Massif de l’Esterel jusqu’au Cap Roux. Il vire ensuite de bord pour faire route à l’est et suivre de nouveau la côte du Cap Ferrat à San Remo, saluant au passage Monaco, avant de remettre le cap sur Nice, où il vient s’amarrer vers 18h30. Il appareille le soir même pour Marseille. La Compagnie Générale Transatlantique et la municipalité de Nice avaient uni leurs efforts pour faire de la réception et du séjour à Nice une manifestation qui entrait dans le cadre des festivités du centenaire de l'annexion du comté de Nice à la France.

Le 8 janvier, le "Napoléon" effectue sa première traversée commerciale avec à son bord 270 personnes.

Entre le 24 mars et le 19 juin, en raison de la grève des dockers du port de Nice, le "Napoléon", comme les autres navires de la flotte, est détourné sur Monaco.

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" - CP n° 5

 

Le 6 décembre 1961, alors que le "Napoléon" fait escale à Bastia depuis la veille, le vent de sud-ouest fraîchit par rafales vers 13h30. L’amarrage est renforcé, mais vers 15h45, les rafales, que le navire supportait bien jusqu’alors, se renforcent soudain et atteignent une violence extrême. Le navire rompt ses aussières et est rapidement drossé vers la digue est du port. L'équipage intervient immédiatement avec le démarrage des moteurs, qui avaient été préparés dès l’apparition du danger, de façon à freiner la dérive de l’arrière tandis que la dérive de l’avant est freinée par l’ancre tribord et le propulseur. Le navire parvient ainsi à passer entre les coffres du milieu du port et finit par accoster brutalement au quai est de la digue du port. 85 m2 de couverture des ponts extérieurs ont été arrachées durant cette tempête... 

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" - CP n° 6

 

Du 27 au 30 juin 1962, le paquebot est réquisitionné afin de rapatrier les français d'Algérie. Le "Napoléon" appareille de Marseille pour Oran, qu’il rallie le 29 juin. Il quitte le port algérien le même jour pour Toulon, où il arrive le 30 juin. C’est le seul voyage du navire dans le cadre du rapatriement des pieds-noirs.

Dans la nuit du 26 au 27 juin 1965, le nouveau car-ferry "Fred Scamaroni", en cours d'achèvement aux Chantiers de la Seyne-sur-Mer, est victime d'un incendie au niveau de la salle des machines. Sa mise en service initialement prévue pour le 11 juillet 1965 n'aura lieu que le 13 mai 1966. En attendant, le paquebot "Napoléon" assure journellement des traversées depuis Nice sur la Corse entre le 8 juillet et le 2 octobre 1965. Son équipage est double (celui du "Fred Scamaroni" ne subissant pas ainsi l’indisponibilité du navire), de telle sorte qu’il y a en permanence un équipage à bord et un autre à terre. C’est suite à cette situation que les car-ferries assureront des rotations accélérées sur la Corse en saison, avec des relèves d’équipage.

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" au départ de Nice - CP n° 7

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" au départ de Nice - CP n° 8

 

Le 1er juillet 1969, le navire est transféré à la Compagnie Générale Transméditerranéenne (CGTM), résultat de la fusion des services méditerranéens de la Compagnie Générale Transatlantique et de la Compagnie de Navigation Mixte.

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" sous les couleurs de la CGM - CP n° 9

 

Le 5 octobre 1972, le "Napoléon", lors d’une escale à Nice, sert de cadre de tournage de scènes pour le film Profession Aventurier réalisé par Claude Mulot.

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" - CP n° 10

 

Paquebot Napoléon
Paquebot car-ferry "Napoléon" - CP n° 11

 

Le 1er décembre 1973, le "Napoléon" quitte pour la dernière fois la Corse à 22h00 pour Nice où il arrive à 7h50 le lendemain. Il quitte Nice à 8h30 pour Marseille où le paquebot est désarmé le 5 décembre.

Remplacé par le nouveau car-ferry "Provence" sur les lignes de la Corse, le "Napoléon" est vendu à la compagnie saoudienne Saudi Lines le 22 mars 1974.

Le navire prend le nom de "Al Pasha" (Pavillon Saoudien) et livré à son nouvel armateur le 13 mai. Il quitte Marseille le 24 mai, à 8h40, pour Jeddah (Arabie Saoudite) avec à son bord trois membres d’équipage de la CGTM qui participent au convoyage. Le "Al Pasha" entame ensuite une carrière en mer Rouge jusqu'en 1987, date à laquelle il est retiré du service. Vendu à World Marine Sg & Tdg Co, le navire est échoué à Gadani en 1988 puis démoli.

 

---------- ---------- ----------

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost0

Publié le 11 Octobre 2019

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir - Carte Postale

 

C'est en 1960, avec la mise en service par la Compagnie Générale Transatlantique (CGT) du paquebot-ferry Napoléon, que l'exploitation des ferry commence à se répandre en mer Méditerranée.

Paquebot car-ferry Napoléon
Paquebot car-ferry Napoléon (1959 - 1973) - Carte Postale

 

Le 22 février 1965, La Compagnie de Navigation Mixte* passe commande au Forges et Chantiers de la Méditerranée, à la Seyne-sur-Mer, d'un paquebot car-ferry de 130 mètres de long, 18,30 mètres de large et d'un tonnage de 6 719 tonnes. Ce sera son premier car-ferry et le dernier navire commandé par la Compagnie.

* [Crée en décembre 1850 sous le nom de Société Louis Arnaud, Touache Frères et Cie, dont le but est de  « contribuer au développement des relations entre la Métropole et la Colonie, de les rap­procher l’une et l’autre, en réduisant autant que possible la durée des traversées ». La Compagnie le prend le nom de Compagnie de Navigation Mixte en 1855.  Elle disparait en 1969, lors de la fusion avec la Compagnie Générale Transatlantique et devient une holding. La compagnie cesse ses activités en 1981, avec la vente de deux porte-conteneurs, le Pagnol et le Raimu, qu'elle possédait encore].

Le navire est mis sur cale le 4 novembre 1965. Il est lancé le 21 juin 1966 sous le nom de Avenir. Concu pour transporter 930 passagers en deux classes (classe cabine et classe économique), il peut embarquer 130 véhicules qui accèdent au navire soit par une porte rampe de 2,60 mètres de hauteur, située à l'arrière, soit par 6 portes latérales. Les passagers de la classe cabine ont à leur disposition une salle à manger de 200 couverts, deux salons, dont un avec piste de danse, un bar lido avec piscine, une boutique et un télécinéma. Les passagers de la classe économique profitent quant à eux d'un bar et d'une brasserie avec télécinéma.

Paquebot car-ferry Avenir
Dépliant Avenir - Printemps-été 1967

 

--- ---

Plan de l'Avenir

Plan de l'Avenir

--- ---

Les passagers de la classe cabine sont logés dans 4 cabines de luxe à 2 lits bas, 20 cabines à 2 lits bas, 70 cabines à 2 ou 4 lits superposées, toutes équipées de sanitaires privés, et 46 cabines à 2,3 ou 4 lits avec lavabo. En classe économique, les passagers disposent de 178 couchettes en compartiments à 4, 6 ou 8 et de 364 fauteuils Pullman.

De plus, le navire dispose d'un propulseur d’étrave, d'un stabilisateur Blohm and Voss et Siemens, à ailerons rétractables de type Elektrofin, et d'une quille anti-roulis. Il peut atteindre une vitesse de 21 noeuds (39 km/h).

Les essais en mer sont effectués le 25 février et le 11 mars 1967, et les essais de recette le 16 et 17 mars suivants. Avenir est livré à la Compagnie le 25 mars 1967 et arrive le même jour à Marseille où il est amarré au poste 88 du môle J2, le long de la gare maritime de la Compagnie de Navigation Mixte.

--- ---

--- ---

Le 11 avril, Avenir est présenté officiellement. Il est ensuite ouvert au public qui peut le visiter. Le 14 avril, le navire débute sa croisière inaugurale à destination des Baléares et Tunis avec 212 passagers à son bord. Le 18 avril 1967, il effectue son premier voyage commercial au départ de Marseille et à destination de Tunis.

--- ---

Visionner le courrier d'invitation du 5 mai 1967

--- ---

Paquebot car-ferry Avenir
Menu Avenir

 

Visionner 3 menus des 1er et 2 juin 1967

--- ---

Jusqu'en 1970, ce sera sur la ligne Marseille - Tunis et Marseille - Iles Baléares que le navire sera exploité.

 

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir dans le port de Marseille - Photo Studio Hollywood - La Canebière

 

--- ---

Paquebot car-ferry Avenir
Dépliant - Tarifs été 1968

 

--- ---

Fin 1968, la Compagnie Générale Transatlantique et la Compagnie de Navigation Mixte annoncent la constitution d'une société d'armement unique en Méditerranée. Ce sera la CGTM (Compagnie Générale Transméditerranéenne) [Qui deviendra en mai 1976 la SNCM (Société Nationale Maritime Corse-Méditerranée)]. Les statuts sont signés en février 1969, et les activités commencent officiellement le 1er juillet 1969. C'est donc sous les couleurs de la CGTM que le paquebot Avenir continu son service.

 

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir sous les couleurs de la CGTM - Carte Postale

 

En 1970, Avenir dessert, en saison, Palma de Majorque et Ibiza ainsi qu'Alger sous affrètement de la Compagnie Nationale Algérienne de Navigation (CNAN).

Le 6 octobre 1973, l'Egypte et ses alliés attaquent par surprise Israël. C'est le début de la guerre du Kippour. Le 11 octobre, Avenir se trouve en escale à Tunis. Le gouvernement français le réquisitionne afin qu'il puisse assurer le rapatriement de civils européens se trouvant en Egypte. Il appareille de La Goulette le jour-même, à destination de Sfax (Tunisie). Le 13 octobre, il appareille de ce port, escorté par La Galissonnière, escorteur d'escadre de la Marine française, à destination d'Alexandrie où il arrive le 15 octobre. Après avoir embarqué 830 civils, dont 290 français, Avenir repart le jour-même pour Augusta (Sicile) où il effectue, le 17 octobre, une escale technique, avant de rejoindre Marseille, le 19 octobre.

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir - Carte Postale

 

C'est en octobre 1975 que le paquebot Avenir effectue son dernier voyage vers Marseille. Il est désarmé en novembre 1975 [Désarmer un navire, c'est le dégarnir de son équipage, de son matériel, de ses approvisionnements et le laisser au port]. En janvier 1976, il est vendu à Compagnie Trans Tirreno Express, basée en Sardaigne, et prend le nom de Espresso Corinto. Il subit quelques travaux qui portent sa capacité passagers à 500 en classe cabine et à 400 en classe économique. Il peut alors transporter 200 voitures.

Espresso Corinto - Photo

 

Espresso Corinto

 

L'Espresso Corinto effectue, d'avril à octobre, trois liaisons hebdomadaires entre Brindisi (Italie) et Corinthe (Grèce). Durant l'été 1977, il est affrété par les Chemins de Fer de l'état sur la ligne Civitavecchia (Rome) - Olbia (Sardaigne). Il est aussi utilisé parfois pour de petites croisières.

Le 19 octobre 1981, suite aux difficultés financières de son armateur, il est désarmé à La Spezia. 

En août 1984, le navire est cédé à la Compagnie Panaméenne Marinvest Funds qui le renomme Shahrazad et l'exploite en mer Rouge.

Shahrazad

 

Shahrazad

 

Shahrazad

 

Le 21 septembre 1985, le navire est victime d'un incendie dans le port de Jeddah (Arabie Saoudite). Après avoir été remorqué hors du port, le Shahrazad coule sur un récif.

----- ----- -----

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost0

Publié le 6 Octobre 2019

Paquebot Normandie
"Normandie" Carnet de cartes postales - Postcards booklet

 

Dernière mise à jour / Last update : 

29 octobre 2019 : carnet n° 14 / October 29 : booklet number 14

27 octobre 2019 : pochette n° 13 / October 27, 2019 : wallet number 13

 

-----

Il existe des dizaines de carnets et pochettes de cartes postales concernant le paquebot Normandie”. Malheureusement, les photographes se limitaient souvent à prendre les mêmes angles de vue à l’intérieur du paquebot. De fait, de carnets en carnets, les vues étaient souvent identiques et ne concernaient, majoritairement, que les exceptionnels locaux de 1ère classe, ceux qui exaltaient l’imaginaire du grand public…

Voici 12 d'entre-eux...

---

There are dozens of booklets and wallets of postcards about the “ss Normandie”. Unfortunately, the photographers often limited themselves to taking the same angles of view inside the ship. In fact, from booklets to booklets, the views were often identical and mainly concerned the exceptional first-class accommodations, those who elated the imagination of the general public…

Here are 12 of them...

--- ---

En complément de cet article : Histoire du paquebot "Normandie" - Version française

As a supplement to this article : The story of "ss Normandie" - English version

----- -----

N° 1 : 

Paquebot Normandie
Carnet de 20 cartes postales / 20 Postcards booklets

Dimensions des cartes postales : 14 x 8,8 cm / Postcards size : 5,51 x 3,46 in.

----- -----

N° 2 :

Paquebot Normandie
Carnet de 24 cartes postales / 24 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9 cm / Postcards size : 5,51 x 3,54 in.

----- -----

N° 3 :

Paquebot Normandie
Pochettes de 12 photos / 12 photos wallet

Dimensions des photos : 11 x 6,5 cm / Photos size : 4,33 x 2,55 in.

----- -----

N° 4 :

Paquebot Normandie
Pochettes de 20 photos / 20 photos wallet

Dimensions des photos : 11 x 6,5 cm / Photos size : 4,33 x 2,55 in.

----- -----

N° 5 :

Paquebot Normandie
Pochettes de 12 petites photos / 12 small photos wallet

Dimensions des photos : 9 x 6 cm / Photos size : 3,54 x 2,36 in.

----- -----

N° 6 :

Paquebot Normandie
Carnet de 18 cartes postales / 18 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9,2 cm / Postcards size : 5,51 x 3,62 in.

----- -----

N° 7 :

Paquebot Normandie
Carnet de 12 cartes postales / 12 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9 cm / Postcards size : 5,51 x 3,54 in.

----- -----

N° 8 :

Paquebot Normandie
Carnet de 12 cartes postales / 12 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9,1 cm / Postcards size : 5,51 x 3,58 in.

----- -----

N° 9 :

Paquebot Normandie
Carnet de 10 photos / 10 photos booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 8,8 cm / Postcards size : 5,51 x 3,46 in.

----- -----

N° 10 :

Paquebot Normandie
Carnet de 20 cartes postales / 20 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9 cm / Postcards size : 5,51 x 3,54 in.

----- -----

N° 11 :

Paquebot Normandie
Carnet de 12 cartes postales / 12 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 13,9 x 9 cm / Postcards size : 5,47 x 3,54 in.

----- -----

N° 12 :

Paquebot Normandie
Carnet de 10 cartes postales / 10 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9,1 cm / Postcards size : 5,51 x 3,58 in.

 ----- -----

N° 13 (Complémentaire de la pochette n°5 / Additional to wallet number 5) :

Paquebot Normandie
Pochettes de 12 petites photos / 12 small photos wallet

Dimensions des photos : 9 x 6 cm / Photos size : 3,54 x 2,36 in.

Visionner la pochette / View the wallet

----- -----

N° 14 :

Paquebot Normandie
Carnet de 20 cartes postales / 20 Postcards booklet

Dimensions des cartes postales : 14 x 9,1 cm / Postcards size : 5,51 x 3,58 in.

 

----- ----- ----- ----- -----

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost0