Publié le 18 Juin 2011

Dernières mises à jours :

13 octobre 2016 : Crociera del Sole - Programme de la journée (5 janvier 1953) / Dépliant 1953-03 Consolidated Sailings - Europe via the Mediterranean -n°4

Après la seconde guerre mondiale, la Compagnie Italia Navigazione (ou Italian Line ou encore Italia Line), fondée en 1937, a perdu quasiment l'ensemble de sa flotte. Le désir de ses dirigeants serait de retrouver la place que la Compagnie occupait avant le conflit mondial.
Quatre de ses anciens paquebots sont encore aux mains des Américains : le paquebot  "Vulcania" (Décembre 1926 - septembre 1973 - a terminé sa carrière sous le pavillon Sosia Line) et son jumeau le "Saturnia" (Septembre 1927 - mars 1965),

"Vulcania" & "Saturnia" - Carte Postale

le paquebot "Conte-Biancamano" (Novembre 1925 - mars 1960) et son jumeau le "Conte-Grande" (Avril 1928 -  décembre1960 - a terminé sa carrière sous le pavillon LLoyd Triestino).

"Conte-Biancamano" & "Conte-Grande" - Carte Postale

Le Chef de l'état Italien (en juin 1946 l'Italie cesse d'être un royaume), Alcide De Gasperi, plaide auprès du Président Harry Truman et du Sénat Américain pour un retour de ces quatre paquebots en Italie et obtient satisfaction.
Les quatre navires sont restaurés et remis en service. Puis, deux nouveaux paquebots rejoignent la flotte : le "Giulio Cesare" (Septembre 1951 - janvier 1973) et son jumeau l'"Augustus" (Mars 1952 - janvier 1976) qui sont mis en service sur la ligne Italie-Brésil-Uruguay-Argentine.

"Giulio Cesare" & "Augustus" - Carte Postale

Paquebots "Conte Grande", "Conte Biancamano", "Giulio Cesare", "Augustus", "Saturnia", "Vulcania" - Dépliant de novembre 1951

En 1949, les chantiers Ansaldo Shipyards de Gênes se lancent dans la construction d'un paquebot d'un concept nouveau dans le design, un paquebot de 29000 tonnes, de 213,40 mètres de long et de 27 mètres de large, un paquebot capable de transporter, entre Gênes et New York, à la vitesse de 23 noeuds, 1248 passagers répartis en 3 classes (218 en 1ère classe, 320 en classe Cabine et 703 en 3ème classe) enfin, un paquebot à la décoration luxueuse, inspirée du style Renaissance, la renaissance de la Compagnie Italia Navigazione : le paquebot "Andrea Doria".

"Andrea Doria" - Carte Postale - Vue d'artiste n° 1

"Andrea Doria" - Carte Postale - Vue d'artiste n° 2

La quille de l'"Andrea Doria" est posée le 9 février 1950. Le paquebot est lancé le 16 juin 1951, il est bénit par le Cardinal Siri, Archevêque de Gênes et a pour marraine Madame Saragat, épouse de l'ancien ministre du commerce et, à l'époque,  président du parti socialiste Italien.

 

"Andrea Doria" sur sa cale de lancement - Photo du Service de publicité Italia Navigazionne

L'accent a été mis sur la sécurité : Coque à double fond, 11 compartiments étanches et système de sécurité anti incendie à la pointe de ce qui se fait à l'époque. Le paquebot sera mû par 4 turbines à vapeur (Turbo Nave) qui alimenteront deux hélices de 5 mètres de diamètre chacune.

Le 19 janvier 1952, la quille du paquebot qui portera le nom de "Cristoforo Colombo", futur sister ship de l'"Andrea Doria", est posée aux chantiers Ansaldo Shipyards de Gênes.

"Cristoforo Colombo" - Carte Postale - Vue d'artiste

"Andrea Doria" - Brochure de septembre 1952

"Andrea Doria" - Sistemazioni passaggeri / Passenger accommodation - 1952

Les premiers essais en mer ont lieu à partir du 6 novembre 1952. Des problèmes techniques sont décelés et le voyage inaugural, initialement programmé pour le 14 décembre, est repoussé au mois de janvier 1953.

"Andrea Doria" - 1er essais - Photo de presse Italian Line - 17 novembre 1952

Les seconds essais ont lieu du 3 au 9 décembre durant lesquels le paquebot atteint une vitesse de plus de 26 noeuds.
Le 19, le navire est remis à la Compagnie et une première croisière (Shakerdown cruise) à lieu vers les Iles Canaries du 23 décembre 1952 au 7 janvier 1953 : La "Croisière du Soleil".
[Nota : Une shakerdown cruise est une croisière qui permet de tester le fonctionnement d'un paquebot, aussi bien sur le plan de la machinerie que sur le plan hôtelier. Durant ce type de croisière, le navire peut accueillir des passagers qui, du fait qu'ils "essuient les plâtres", voyagent avec un billet à coût réduit, mais aussi des passagers invités par la Compagnie et/ou les Chantiers]

"Andrea Doria" - Crucero del Sol - Flyer Espagnol 1952

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Dépliant Italien

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Dépliant "Programma delle escursioni a terra"

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Guide des excursions

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Programmes de la journée en 1ère classe pour les 25, 26 27,28 29 31 décembre 1952 et les 1er, 3, et 5 janvier 1953

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Menu petit déjeuner, Noël 1952

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Journal "Corriere del Mare" du 29 décembre 1952 (journal du bord, distribué aux passagers)

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Menu du 31 décembre 1952 - 1ère classe

"Andrea Doria" - Crociera del Sole - Menu du 5 janvier 1953 - Classe Touriste

Après cette croisière, le paquebot rejoint la cale sèche des chantiers de Gênes où il subit quelques modifications avant son voyage inaugural vers New York.
Le 14 janvier, le navire quitte le port de Gênes pour New York où il arrive le 23 janvier à midi, à l'heure prévue, après avoir essuyé, la veille, une très forte tempête au large des côtes Américaines, durant laquelle il gite de plus de 28°, entrainant de nombreux dégâts matériels (mobiliers, vaisselle...) et occasionnant des blessures à 20 de ses passagers.
De fait, le paquebot aura la réputation d'être assez instable dans une mer forte.
Comme il est de coutume pour un nouveau paquebot, les jours qui suivent son arrivée sont ponctués de (très nombreuses) visites, de cocktails et de réceptions.

"Andrea Doria" - Invitation pour une soirée à bord, le 24 janvier 1953

Le 30 janvier, l'"Andrea Doria" quitte le Pier 84 de New York pour sa première croisière aux Caraïbes (West Indies Cruise). Il fera escale à Saint Thomas, à San Juan, à Fort de France, à Willemstad, à Carthagène, à San Cristóbal, à Kingston et à La Havane. Il rentre sur New York le 16 février.

Andrea Doria - Dépliant West Indies cruise

"Andrea Doria" - Enveloppe commémorative Maiden Cruise - January 30 to Feb. 16, 1953

"Andrea Doria" - West Indies Cruise - Liste des passagers

"Andrea Doria" - Invitation à un cocktail 15 février 1953

"Andrea Doria" - Brochure 1953

Dépliant Sailings to the Mediterranean and all Europe 1953 - Mars 1953

Dépliant Consolidated sailings - Europe via the Mediterranean March 1953

"Andrea Doria" - Photo de la vie à bord en 1953

"Andrea Doria" - Photo de la vie à bord en 1953

Le 10 mai 1953, le sister ship de l'"Andrea Doria" est lancé. Initialement, le navire devait se nommer "Caio Duilio" mais c'est sous le de "Cristoforo Colombo" qu'il est bénit par l'Archevêque de Gênes. Il a pour marraine Madame Cappa, épouse du Ministre de la Marine Marchande.

"Cristoforo Colombo" - Carte Postale

"Cristoforo Colombo" - Dépliant de 1953

"Andrea Doria" & "Cristoforo Colombo" - Dépliant de 1953

Étiquette à bagages Italian Line, 1ère classe

Dépliant Sailings to the Mediterranean and all Europe 1953-1954 - Octobre 1953

"Andrea Doria" - Programmes de la journée pour une traversée Gênes - New York en novembre 1953 - Classe Cabine

Visionner les programmes du 17 au 25 novembre 1953

"Andrea Doria" - Deck Plan de mars 1954

Visionner le Deck Plan de l'"Andrea Doria"

"Cristoforo Colombo" - Deck Plan d'avril 1954

Visionner le Deck Plan du "Cristoforo Colombo"

Dépliant Sailings to the Mediterranean and all Europe 1954 - Avril 1954

Le 29 mai 1954, le "Cristoforo Colombo" quitte Gênes pour ses premiers essais. C'est lors de ses derniers essais effectués du 6 au 10 juin qu'il atteint la vitesse de 26,5 noeuds, ce qui en fait à l'époque le navire le plus rapide de la flotte Italienne

"Andrea Doria" - Programme de la journée du 16 juin 1954 - Classe Cabine

En juillet 1954, "Cristoforo Colombo" est livré à ses propriétaires. Il quitte Gênes pour son voyage inaugural vers New York le 16 juillet.

Dépliant To the Mediterrranean and all Europe via the sunny route - Août 1954

"Andrea Doria" et "Cristoforo Colombo" à Gêne - Carte Postale

"Andrea Doria" - Programme du cinéma pour le voyage n° 23 (fin 1954) - 1ère classe

"Andrea Doria" & "Cristoforo Colombo" - Brochure version Italienne - Décembre 1954

"Andrea Doria" & "Cristoforo Colombo" - Brochure version Américaine - Décembre 1954

Dépliant 1955 sailings to the Mediterranean and all Europe - Décembre 1954

"Cristoforo Colombo" - Liste des passagers de 1ère classe - Voyage n° 8 du 1er février 1955

"Andrea Doria" - Menu du 31 juillet 1955 - Classe Touriste

Livret - Linea Italia - North America - I Porti - 1956 Plans des villes desservies par les paquebots de la Compagnie (avec indication des quais et bureaux de la Compagnie)

"Andrea Doria" - Programme de la journée du 14 juin1956 - 1ère classe

"Andrea Doria" à New York - CP (montage photographique simpliste...)

"Andrea Doria" en mer - CP

"Andrea Doria" à New York - CP

"Andrea Doria"
100ème traversée - Voyage retour n°50 du 5 au 14 juillet 1956
- Dernier voyage entre New York et Gênes -

"Andrea Doria" - Liste des passagers - Classe Cabine

"Andrea Doria" - Programme de la journée du 8 juillet 1956 - 1ère Classe

"Andrea Doria" - Programme de la journée du 5 juillet 1956 - Classe Touriste

"Andrea Doria" - Programmes de la journée des 5, 6, 8, 11, 12, 13 et 14 juillet - Classe Cabine

"Andrea Doria" - Programme musical - Classe Cabine

Visionner les programmes musicaux des 7, 9, 11, 12 juillet et un programme sans date, même traversée

"Andrea Doria" - Menu - Classe Cabine

Le 101ème voyage vers New York débute le 17 juillet 1956. Malheureusement, le paquebot n'atteindra jamais sa destination. Le 25 au soir, veille de son arrivée à New York, il est éperonné par le paquebot Suédois "Stockholm" et coule le 26 au matin. (Voir l'article : "paquebot "Andrea Doria : naufrage, 25-26 juillet 1956").

"Andrea Doria" - Photo de presse Keystone diffusée le 26 juillet 1956, avec indication sur le nombre de survivants recueillis sur les différents navires

Naufrage de l'"Andrea Doria" - Carte Postale

Après le naufrage de l'"Andrea Doria", la Compagnie craint un moment que le "Cristoforo Colombo" ne subisse une désaffection du public. Il n'en ait rien, bien au contraire. Le paquebot devient très populaire au sein de la communauté des voyageurs transatlantiques.

 

"Cristoforo Colombo" - Programme de la journée du 26 août 1956 - Classe Cabine. Un mois après le naufrage de son sister ship, la vie continue...

"Cristoforo Colombo" - Dépliant de 1956. Edité après le naufrage de l'"Andrea Doria", c'est en fait le dépliant de décembre 1954 (date inchangée...), commun aux deux paquebots, et dans lequel toute référence à l'"Andrea Doria" a été effacée ou recouverte...

"Cristoforo Colombo" - Brochure d'août 1956. Editée après le naufrage de l'"Andrea Doria", c'est en fait la brochure de décembre 1954, commune aux deux paquebots, et dans lequel toute référence à l'"Andrea Doria" a été effacée...

"Cristoforo Colombo" - Programme musical du 12 juin 1958 - Classe Cabine

1960 rates to the Mediterranean and all Europe - Dépilant d'octobre 1959

Le 3 juin 1960, le paquebot "Leonardo da Vinci" (juin 1960 - septembre 1978) destiné à remplacer l'"Andrea Doria" sur la ligne Gênes - New York, effectue son voyage inaugural.

"Leonardo da Vinci" - Carte Postale

"Cristoforo Colombo" & "Leonardo da Vinci" - Dépliant du début des années 60'

Photo du "Cristoforo Colombo" en rade de Cannes

En janvier 1963 est installée une paire de stabilisateurs Denis Brown, qui assurent au "Cristoforo Colombo" une meilleure stabilité.

"Cristoforo Colombo" - Dépliant montrant les innovations apportées au paquebot

En 1965, sont mis en service les paquebots jumeaux "Michelangelo" (Mai 1965 - juin 1991 - Vendu à l'Iran en 1977) et "Raffaello" (Juillet 1965 - février 1983 - Vendu à l'Iran en 1977 et coulé en 1983 lors de la guerre Iran/Irak) sur la ligne de Gênes à New York.

"Michelangelo" - Carte Postale

Le "Cristoforo Colombo" est repositionné sur une autre ligne. Dorénavant, le navire appareillera de Trieste et fera escale à Venise, à Dubrovnik, à Patras ou au Pirée, à Messine, à Palerme, à Barcelone et Lisbonne, à Halifax (Voyage aller) et à Boston (Voyage retour).
A partir de février 1966, le "Cristoforo Colombo" adopte la même livrée que les autres navires de la Compagnie : Coque blanche et liseré vert.

"Cristoforo Colombo" dans sa nouvelle livrée - Carte Postale

"Cristoforo Colombo" dans sa nouvelle livrée - Carte Postale

Le 6 janvier 1973, le paquebot entame sa dernière traversée transatlantique depuis New York. Une fois à Gênes, le paquebot est transformé en navire à deux classe : 1ère classe (172 passagers) et classe Touriste (932 passagers) et prend la suite du vieux paquebot "Giulio Cesare" (envoyé à la casse suite à de graves problèmes mécaniques) sur la ligne entre l'Italie et l'Amérique du Sud, en doublon avec le paquebot  "Augustus". Ses escales seront : Gênes, Barcelone, Lisbonne, Rio, Santos, Montevideo et Buenos Aire.

"Cristoforo Colombo" & "Augustus" - Dépliant de juin 1974 - Passenger fares 1974-1975

Le premier choc pétrolier d'octobre 1973 rend le coût d'exploitation des navires (et de l'ensemble des transports) prohibitif. S'en suit pour le "Cristoforo Colombo" une période de tergiversations et de négociations au bout de laquelle il est décidé de le retirer du service et de le vendre au plus offrant.
L'acheteur est une compagnie sidérurgique du Venezuela, la CVG Siderogica Del Orinoco, qui utilisera le paquebot en logements pour ses employés.
Le 14 mars 1977 le "Cristoforo Colombo" quitte Trieste pour son dernier voyage vers l'Amérique du Sud. Le 9 avril, le navire est désarmé à Naples. Après un court voyage vers Gênes, son port d'attache, le navire prend la mer le 15 mai 1977 à destination de Matanzas (Venezuela) où il arrive le 26 mai. Il sera par la suite déplacé à Puerto Ordaz sur la rivière Orinoco.
En août 1980, sa situation change, le paquebot est à nouveau en vente. Il est acheté en début d'année 1981 par un ferrailleur Taiwanais et commence en mars, sous remorquage, son voyage vers Kaoshiung (Taiwan) où il arrive le 30 juin. Une dernière chance s'offre à lui le 12 octobre 1981, date à laquelle il est décidé de l'envoyer à Hong Kong, aux chantiers China Shipbuilding Corporation, où il arrive en mai 1982. Le navire est alors reconditionné, ancré au port et proposé à nouveau à la vente. Malheureusement après les années passées au Venezuela, son état est dégradé et, de fait, aucun acheteur ne se porte acquéreur. Le vieux navire est finalement envoyé à la ferraille à l'automne de la même année.

Voir les commentaires

Rédigé par Gérard

Repost 0