Paquebot car-ferry "Avenir" : l'unique ferry de la Compagnie de Navigation Mixte

Publié le 11 Octobre 2019

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir - Carte Postale

 

C'est en 1960, avec la mise en service par la Compagnie Générale Transatlantique (CGT) du paquebot-ferry Napoléon, que l'exploitation des ferry commence à se répandre en mer Méditerranée.

Paquebot car-ferry Napoléon
Paquebot car-ferry Napoléon (1959 - 1973) - Carte Postale

 

Le 22 février 1965, La Compagnie de Navigation Mixte* passe commande au Forges et Chantiers de la Méditerranée, à la Seyne-sur-Mer, d'un paquebot car-ferry de 130 mètres de long, 18,30 mètres de large et d'un tonnage de 6 719 tonnes. Ce sera son premier car-ferry et le dernier navire commandé par la Compagnie.

* [Crée en décembre 1850 sous le nom de Société Louis Arnaud, Touache Frères et Cie, dont le but est de  « contribuer au développement des relations entre la Métropole et la Colonie, de les rap­procher l’une et l’autre, en réduisant autant que possible la durée des traversées ». La Compagnie le prend le nom de Compagnie de Navigation Mixte en 1855.  Elle disparait en 1969, lors de la fusion avec la Compagnie Générale Transatlantique et devient une holding. La compagnie cesse ses activités en 1981, avec la vente de deux porte-conteneurs, le Pagnol et le Raimu, qu'elle possédait encore].

Le navire est mis sur cale le 4 novembre 1965. Il est lancé le 21 juin 1966 sous le nom de Avenir. Concu pour transporter 930 passagers en deux classes (classe cabine et classe économique), il peut embarquer 130 véhicules qui accèdent au navire soit par une porte rampe de 2,60 mètres de hauteur, située à l'arrière, soit par 6 portes latérales. Les passagers de la classe cabine ont à leur disposition une salle à manger de 200 couverts, deux salons, dont un avec piste de danse, un bar lido avec piscine, une boutique et un télécinéma. Les passagers de la classe économique profitent quant à eux d'un bar et d'une brasserie avec télécinéma.

Paquebot car-ferry Avenir
Dépliant Avenir - Printemps-été 1967

 

--- ---

Plan de l'Avenir

Plan de l'Avenir

--- ---

Les passagers de la classe cabine sont logés dans 4 cabines de luxe à 2 lits bas, 20 cabines à 2 lits bas, 70 cabines à 2 ou 4 lits superposées, toutes équipées de sanitaires privés, et 46 cabines à 2,3 ou 4 lits avec lavabo. En classe économique, les passagers disposent de 178 couchettes en compartiments à 4, 6 ou 8 et de 364 fauteuils Pullman.

De plus, le navire dispose d'un propulseur d’étrave, d'un stabilisateur Blohm and Voss et Siemens, à ailerons rétractables de type Elektrofin, et d'une quille anti-roulis. Il peut atteindre une vitesse de 21 noeuds (39 km/h).

Les essais en mer sont effectués le 25 février et le 11 mars 1967, et les essais de recette le 16 et 17 mars suivants. Avenir est livré à la Compagnie le 25 mars 1967 et arrive le même jour à Marseille où il est amarré au poste 88 du môle J2, le long de la gare maritime de la Compagnie de Navigation Mixte.

--- ---

--- ---

Le 11 avril, Avenir est présenté officiellement. Il est ensuite ouvert au public qui peut le visiter. Le 14 avril, le navire débute sa croisière inaugurale à destination des Baléares et Tunis avec 212 passagers à son bord. Le 18 avril 1967, il effectue son premier voyage commercial au départ de Marseille et à destination de Tunis.

--- ---

Visionner le courrier d'invitation du 5 mai 1967

--- ---

Paquebot car-ferry Avenir
Menu Avenir

 

Visionner 3 menus des 1er et 2 juin 1967

--- ---

Jusqu'en 1970, ce sera sur la ligne Marseille - Tunis et Marseille - Iles Baléares que le navire sera exploité.

 

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir dans le port de Marseille - Photo Studio Hollywood - La Canebière

 

--- ---

Paquebot car-ferry Avenir
Dépliant - Tarifs été 1968

 

--- ---

Fin 1968, la Compagnie Générale Transatlantique et la Compagnie de Navigation Mixte annoncent la constitution d'une société d'armement unique en Méditerranée. Ce sera la CGTM (Compagnie Générale Transméditerranéenne) [Qui deviendra en mai 1976 la SNCM (Société Nationale Maritime Corse-Méditerranée)]. Les statuts sont signés en février 1969, et les activités commencent officiellement le 1er juillet 1969. C'est donc sous les couleurs de la CGTM que le paquebot Avenir continu son service.

 

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir sous les couleurs de la CGTM - Carte Postale

 

En 1970, Avenir dessert, en saison, Palma de Majorque et Ibiza ainsi qu'Alger sous affrètement de la Compagnie Nationale Algérienne de Navigation (CNAN).

Le 6 octobre 1973, l'Egypte et ses alliés attaquent par surprise Israël. C'est le début de la guerre du Kippour. Le 11 octobre, Avenir se trouve en escale à Tunis. Le gouvernement français le réquisitionne afin qu'il puisse assurer le rapatriement de civils européens se trouvant en Egypte. Il appareille de La Goulette le jour-même, à destination de Sfax (Tunisie). Le 13 octobre, il appareille de ce port, escorté par La Galissonnière, escorteur d'escadre de la Marine française, à destination d'Alexandrie où il arrive le 15 octobre. Après avoir embarqué 830 civils, dont 290 français, Avenir repart le jour-même pour Augusta (Sicile) où il effectue, le 17 octobre, une escale technique, avant de rejoindre Marseille, le 19 octobre.

Paquebot car-ferry Avenir
Paquebot car-ferry Avenir - Carte Postale

 

C'est en octobre 1975 que le paquebot Avenir effectue son dernier voyage vers Marseille. Il est désarmé en novembre 1975 [Désarmer un navire, c'est le dégarnir de son équipage, de son matériel, de ses approvisionnements et le laisser au port]. En janvier 1976, il est vendu à Compagnie Trans Tirreno Express, basée en Sardaigne, et prend le nom de Espresso Corinto. Il subit quelques travaux qui portent sa capacité passagers à 500 en classe cabine et à 400 en classe économique. Il peut alors transporter 200 voitures.

Espresso Corinto - Photo

 

Espresso Corinto

 

L'Espresso Corinto effectue, d'avril à octobre, trois liaisons hebdomadaires entre Brindisi (Italie) et Corinthe (Grèce). Durant l'été 1977, il est affrété par les Chemins de Fer de l'état sur la ligne Civitavecchia (Rome) - Olbia (Sardaigne). Il est aussi utilisé parfois pour de petites croisières.

Le 19 octobre 1981, suite aux difficultés financières de son armateur, il est désarmé à La Spezia. 

En août 1984, le navire est cédé à la Compagnie Panaméenne Marinvest Funds qui le renomme Shahrazad et l'exploite en mer Rouge.

Shahrazad

 

Shahrazad

 

Shahrazad

 

Le 21 septembre 1985, le navire est victime d'un incendie dans le port de Jeddah (Arabie Saoudite). Après avoir été remorqué hors du port, le Shahrazad coule sur un récif.

----- ----- -----

Rédigé par Gérard

Publié dans #Collection

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article